• Victor

Va au gym!

Mis à jour : sept. 4

Je n’ai jamais été le genre de gars à aller au gym ou bien à m’entraîner moindrement. Cependant, devenant de plus en plus sédentaire avec les années, en lien avec les études universitaires, puis, peu après un travail de bureau, je sentais qu’il était temps pour moi de renouer avec l’activité physique.


En ce sens, ça fait maintenant déjà plusieurs mois que je m'entraîne de façon soutenue et jamais je n’aurais pensé aimer cela autant. Certes, en cette période de confinement, il m’est impossible de me rendre à la salle de sport, or je m’entraîne tous les jours à partir de la maison quand même. Pour ce faire, je regarde beaucoup de vidéos (YouTube, TikTok) afin de m’inspirer.


En tant qu’homme TPL, le sentiment le plus prédominant en moi est celui de la colère. Disons que celui-ci est un très bon carburant pour alimenter mes performances athlétiques. Sur le tapis, le vélo ou bien en soulevant des charges, j’y pense et c’est ainsi que je l’évacue de mon organisme. C’est ce qui fait en sorte que je me sens bien après l’effort. Je fais le vide physiquement et mentalement, en parfaite symbiose.


Autant mentalement que physiquement


Tout être humain se doit de relâcher et évacuer son «trop plein» à un moment ou un autre. C’est différent pour tous et chacun et c’est ce qui fait la beauté de la vie. Moi mon petit moment c’est l’écriture, or j’ai compris avec le temps que j’avais besoin de plus que cela. Qu’en plus de devoir faire le vide mentalement, je devais me drainer physiquement de façon récurrente, sentir dans mon corps l’élimination des tensions et c’est ce que l’exercice physique m’apporte.


En fait, avec le temps c’est devenu plus qu’un simple entraînement, mais bien un mode de vie. Un mode de vie sain, équilibré et balancé, ce dont j’ai terriblement besoin en tant que TPL. Je dirais que vivre avec une personnalité limite est même un avantage en ce qui a trait à l'entraînement et tout ce qui y est relié, car j’y suis réellement dédié de par mon intensité. Je me sens en saine compétition avec moi-même, car je me dépasse constamment. J’ai une meilleure alimentation ainsi que des heures de sommeil plus régulières. Ça joue sur ta vie, dans ton quotidien tout ça!


Se respecter dans le processus


Pour vrai, je ne me suis jamais autant senti en bonne forme physique de toute ma vie et c’est énormément gratifiant. Je respecte mes limites et fais des exercices que j’aime. Si une journée ça ne me tente pas d’aller au gym, bah je n’y vais pas!


Je sais que quand on part de zéro, l’entraînement peut paraître compliqué et à la limite intimidant. Les premiers temps, j’avais un entraîneur pour me guider moindrement et m’expliquer les bases, par exemple toujours engager les abdos! Il corrige tes erreurs et te motive. Au fil du temps, en analysant les autres s’entraîner, en regardant des vidéos, en apprenant à connaître mon corps et en ciblant des exercices et des zones à travailler, je suis devenu autonome et l’entraîneur n’était plus nécessaire. Quand les résultats apparaissent, c’est un des meilleurs sentiments au monde et, oui, je l’avoue, c’est le fun d'avoir des abdos.


Victor.


72 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon