• Laurie

Une petite montée de lait!

Mis à jour : août 27

Suite à mon dernier week-end, j’avais envie de remettre certains pendules à l’heure. Les gens qui vivent avec une maladie mentale ne sont pas toujours facile à endurer, mais ils restent tout de même des êtres humains que tu dois respecter.


Bien que différents, nous avons de nombreuses qualités. Souvent même, on développe certaines forces plus facilement que toi qui a une santé mentale dite normale. Par exemple, au niveau de l’ouverture d’esprit, de l’écoute, de la compréhension et de l’empathie, on est des bêtes! Parce que nous on a compris que la vie étant ce qu’elle est, on est bien mal placé pour juger les autres. Mais tant qu'à moi, tout le monde est ben mal placé pour juger qui que ce soit sur cette Terre.


Ceci m’amène au point principal de ce texte. Tu es qui, toi qui pense tout connaître sans vraiment t’informer comme il faut, pour décider à ma place et à la place de mon copain si ma relation amoureuse est saine ou non? Certes, vivre avec un TPL implique d’avoir par moment une relation plus instable. Et oui, je fais vivre des histoires pas possibles à mon chum. Malheureusement, même sans diagnostic, on peut faire vivre un bout rough à notre partenaire. C'est ce qu'on appelle des chicanes de couple (certaines plus intense que d'autres, j'en conviens).


Et malgré mon bacc en sexologie, je n’ai vu nulle part dans mes livres de cours qu’il y avait un nombre maximum de tempêtes (chicanes, malentendus, etc) par mois dans un couple. En fait, je crois que chaque couple est différent et avance en fonction de ses propres limites qu’il se doit de respecter. Donc, si mon copain a décidé d’avancer avec moi et d’évoluer à mes côtés, malgré la maladie, ben c’est son choix. Pas le tiens.


C’est facile de me traiter de folle, de te penser supérieur et surtout de comparer ton couple « sain d’esprit » au mien qui ne l’est pas. Mais c’est niaiseux. Parce que c’est comme comparer des pommes avec des oranges. Pis ça ne te regarde pas. Et ça manque clairement d’ouverture d’esprit, ce que moi, la TPL, j’ai à profusion! J’en ai tellement, que je ne te jugerai même pas. Au contraire, je vais tenter, encore et encore, de démystifier ce que tu tardes à comprendre et t’aider à enlever tes œillères! Ah et j’allais oublié, je voulais te dire merci. Parce que ce sont des gens comme toi qui justifient l’existence de ce blog!


PS: Le « toi » n’est personne en particulier. Il est celui qui lit ce texte et qui se sent visé. Comme on dit, si le chapeau te fait, mets-le!


Laurie.



9 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon