• Laurie

Travailler, c'est (parfois) trop dur!

Mis à jour : sept. 5

Dernièrement, j’ai lu beaucoup sur la situation de la santé mentale au Québec. Et parmi mes découvertes, j’ai appris que 5 des 10 raisons les plus utilisées pour manquer une journée de travail sont reliées à la santé mentale. C’est beaucoup. Je dois admettre que je suis restée surprise, mais rassurée aussi.


Parce que je dois avouer que, par le passé, j’en ai manqué, moi, des journées de travail. Je me rappelle, à mes 17-18 ans, je travaillais dans un club de golf l’été. Je n’avais même pas de diagnostic à l’époque. Pourtant, je me souviens parfaitement des matins où je ne voulais pas aller travailler parce que je m’étais chicanée avec mon chum et que je n’arrivais pas à m’en remettre facilement. Ce n'est pas d’hier que mes relations amoureuses sont instables. Et elles ont toujours pris beaucoup d’ampleur dans ma vie. Vu mon âge, on me croyait dépendante affective et on me faisait la morale, me disant que ce n’était pas une raison valable pour manquer le boulot.

Dans mes périodes «célibataire», je suis une employée modèle. Mais lorsque je suis en couple, mon trouble de personnalité limite est davantage présent. À mon dernier boulot, je travaillais à un endroit où les horaires étaient instables et surtout de soirs/nuits. En plus, l’ambiance entre collègues n’était pas toujours agréable. Bref, rien pour aider la stabilité émotionnelle. Je ne vous cacherai rien, j'en ai manqué des journées de travail à cet endroit.

Il y a presque 1 an, j’ai choisi de changer d’emploi. Pour plusieurs raisons, dont celle de ma santé mentale. Maintenant, je travaille du lundi au vendredi, de jour tout le temps. J’ai des collègues adorables, respectueux et qui savent réellement ce que veut dire le travail d’équipe! L’impact sur ma stabilité n’est pas direct, mais il est là. J’ai maintenant des heures de sommeil régulières et une motivation à aller travailler. Automatiquement, j’ai vu une nette amélioration dans ma vie personnelle.


Depuis ce changement de carrière, j'ai manqué seulement qu'une journée et demie à cause de mon Trouble de la Personnalité Limite. Quand on pense qu’avant, ça pouvait être 1 journée par 2-3 semaines, c’est miraculeux.


Changer de boulot n’est pas toujours l’option à envisager. Je comprends que ce n'est pas toujours réaliste. Mais il reste nécessaire de réfléchir à nos conditions de travail pour mettre les chances de notre bord! Après tout, c'est l'endroit où on passe le plus de temps dans notre vie.


Laurie.

679 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon