• Mélodie

Si seulement…

Mis à jour : 14 août 2019


J'ai parlé de l'anxiété provenant de mon diagnostic de sclérose en plaque. Si seulement il n'y avait que ca. On m'avait pourtant avertie à la blague. J'entends encore le neurologue me dire "Ce n'est pas parce que tu as la SP que ca te protège du reste..." - ok, merci doc !


Mais même lui n'avait probablement pas pensé que le "reste", ça pouvait être autre chose qu'une maladie. Comme moi, il n'a jamais pensé que ça pourrait provenir d'une personne.. ni que son bref, mais pas assez bref, passage laisserait autant de séquelles.

J'ai rencontré M alors que j'étais dans une période de questionnements. Un des cadeaux laissés par mon diagnotic de sclérose consiste à toujours me demander si je suis au bon endroit, si je suis "safe" au cas où il se passerait quelque chose. Je recherche en vain de la sécurité par rapport à mon travail, ma situation financière et ma famille.


Puis, il est arrivé, mon beau M, comme une Réponse avec un R majuscule.


Au début, M c'était pour Magie et pour Merveilleux. Et sont venues rapidement les grandes promesses; demande en mariage, déménagement, etc. Il faisait ce que je recherchais : me rassurer, me dire que tout était "ok" maintenant !


Puis, il a déroulé le tapis rouge... sang.


Et moi, j'ai sauté à pieds joints dans l'aventure de ce qui devait être mon "sauvetage"...

Au fil du temps, quelques mois tout au plus, j'ai vu un changement... tout petit au départ. Un peu trop d'alcool, un commentaire désobligeant. M était Manipulateur, et je commençais à sonner comme une fille Mélangée. Mais avec M, je n'avais plus de Maison, ni d'aMis et pas vraiment de faMille non plus - tous éloignés à penser que j'étais heureuse. Lors d'un voyage dans le sud, une petite chicane banale et je me retrouve à chuter d'une balustrade de 5 pieds. Un accident, qu'il a dit aux gardiens. Le début d'une longue série.

En sauveuse, j'ai tenté de ramener M à la raison. Guérir son alcoolisme pour faire partir la violence. Et au diable les blessures physiques et morales que je subissais au passage, le rejet me faisait encore plus de tort (du moins je croyais). Mais à force d'essayer, la seule chose que j'ai réussi, c'est perdre ma valeur, ma dignité et mon identité. Il n'y a jamais eu de Mariage et tant mieux! Ça rimait un peu trop avec Mort et je suis plus que passée proche de la faucheuse.

Malheureusement, dans mon cas, c'est seulement le jour ou M a fait du mal à mon enfant que j'ai compris qu'il était une Merde. Moi je ne m'aiMais pas assez pour partir. Je passe les bouts trop difficiles, mais en résumé, M a fait beaucoup plus de mal que ce qui est écrit ci-haut. Et 4 ans plus tard, j'essaie de vivre avec ces séquelles, ces images. Chaque jour.


Je vis avec ce qu'on appelle un choc post-traumatique. Quand se présente, aujourd'hui, une situation qui me rappelle M, aussi banale soit-elle, je retombe comme si j'étais là avec lui. Je panique, je suis sur la ligne de feu à nouveau. Et personne ne me comprend. Impossible de justifier mes réactions. J'ai perdu des amis, de la famille et j'ai eu des difficultés au travail. M ne m'a pas juste fait du mal à moi. Il en a fait à mon enfant, mes amis, et mon entourage.

Aujourd'hui, je tente toujours de me pardonner. Je me donne le droit de guérir. Je débute sous peu une thérapie EMDR qui, je l'espère, me permettra de vivre une vie plus normale et d'avoir des réactions qui ne seront pas teintées par des événements antérieurs.

Il n'y a pas de M dans le mot pardon, et j'aime plutôt ca.

Respectons-nous et aimons-nous assez pour quitter une relation Malsaine.

Si vous connaissez des gens qui subissent de la maltraitance, n'hésitez pas à dénoncer.

À bientôt,

Mélodie - qui a soudainement envie de s'appeller Élodie pas de M ;-)

328 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon