• France P.

Se donner, parfois trop

Mis à jour : sept. 4

Kindness, it’s what’s makes us human – Dany Devito

Dans ma vie, on m’a toujours reproché d’être trop généreuse. Je donne trop de mon temps, de mon argent, pour des millions de causes. J’ai toujours été la première à faire du bénévolat. Je ne me souviens plus le nombre d’heures que j’ai passées dans des festivals à faire des billetteries ou des soirées de charité pour ma ville. Ça doit être mes scouts et mes cadets qui ont causé ça.


J’ai toujours trouvé que les meilleurs humains sont ceux qui s’entraident et qui n’hésitent pas à donner un coup de main. La bonté est quelque chose d’encrée en moi. J’ai toujours reçu de la mauvaise attention tout au long de ma vie, que ça soit de mon père, me disant que j’étais folle ou bien à l’école, où j’étais la «rejet» de service. (C’est peu dire, car je me faisais carrément cracher dessus par les autres.) Alors, moi, pour essayer de bien paraître, je m’inscrivais dans tous les clubs. Je faisais toutes les campagnes comme présidente de classe (j’en ai gagné une seule, car personne d’autre ne s’était présentée).

Maintenant, à 33 ans, je me fais dire que je suis trop altruiste et que je donne beaucoup trop de moi pour ce que ça me rapporte. Que je n’ai pas à être la maman de mon équipe, que je n’ai pas à dire «oui» à tout. Pourtant, c’est plus fort que moi. Je ne peux pas m’empêcher de toujours vouloir aider, de toujours vouloir être bien vue et de faire de bonnes actions. J’ai toujours l’impression de ne pas être une assez bonne personne. Mais le suis-je? Selon ma femme, je le suis, mais, moi, je ne le crois pas. Je ne crois pas que je suis une bonne personne, car je suis simplement moi qui essaie trop. Encore et toujours trop!


Je me souviens de cette fois où il y avait une séance de remise de prix et que je me suis retrouvée à aider le show alors que j’aurais dû être dans les nominés. Mais quand tu n'es pas populaire, tu aides et tu participes pour rendre les autres heureux. Oh God! Je me trouve chialeuse. Je me trouve chiante. Je ne dis pas que je mérite de tout gagner, de toujours recevoir en retour de ce que je donne. Mais, quelques fois, ça fait du bien! Ça fait du bien de se faire dire qu’on travaille fort et qu’on réussit ce qu’on fait. Parfois, c'est agréable, une petite tape dans le dos.

Ok, là, je me sens mal car je cherche trop l’attention je crois.


Je vais me coucher!

Bonne nuit!


France P.

112 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon