• unetempetealafois

Qui suis-je ?

Après plusieurs années remplies de montagnes russes d'émotions, d'expériences douloureuses et parsemées d'un peu de chaos, je suis aujourd'hui une femme de 32 ans, mère de 2 beaux garçons, intervenante dans différents milieux œuvrant avec des personnes ayant des besoins particuliers. Mais derrière ce portrait là, qui suis-je réellement au fond?


Déjà, du haut de mes 3 pommes, j'avais cette vague impression, cet étrange sentiment d'être "différente" des autres. À présent, dans mes soirées où l'anxiété fait surface, je m'installe dehors et je revisite le passé. Un peu une façon pour moi de faire des liens entre mon présent et mon enfance, afin de mieux me comprendre.


Je me vois toute petite, assise avec la famille, à la table des adultes et de soudainement me sentir invisible. Je reste malgré tout sur ma chaise et j'observe les "grands", j'écoute leurs conversations, j'analyse leurs réactions. Parfois, il m'arrive d'intervenir (ou plutôt TENTER d'intervenir ...) lorsque je me sens interpellée par un sujet. Puis les gens parfois me regarde et ensuite continuent de discuter, comme si j'étais un fantôme! À leurs yeux, j'imagine que c'était une façon maladroite de me dire que j'étais trop jeune pour comprendre les sujets de grands.


Ce qu'ils ne réalisaient pas, c'est qu'étant une enfant curieuse de nature, j'écoutais attentivement et j'enregistrais l'information. Je crois que c'est à ce moment, qu'inconsciemment, je me suis mise sur les épaules le fardeau d'une mission de vie de devoir tout comprendre au sujet de la psychologie humaine.


Au cours de ma vie, j'ai ressenti à plusieurs occasions, ce sentiment d'être invisible, ou de me sentir ridicule et de vouloir me fondre dans le décor. Et ce durant différentes périodes de ma vie.



Aujourd'hui, le lien se fait tranquillement, au fond j'essayais de comprendre pourquoi j'avais ce sentiment d'être "différente" et j'analysais les gens afin de me forger une personnalité un peu plus "normale" et tenter d'être acceptée de tous. J'y ai cru longtemps à cette personnalité, j'étais convaincue de me connaître par cœur.


Jusqu'au jour de mes 31 ans, cette année là, j'ai basculé. Ça a été la première fois où mon masque est tombé, épuisée d'avoir joué la femme forte qui encaisse tout et qui accepte tout durant tant d'années. Du jour au lendemain, je me suis retrouvée dans le néant, mais un néant pris dans une tempête, un ouragan. La seule question qui me venait en tête, après plusieurs thérapies différentes et beaucoup de travail sur moi, était qui suis-je réellement au fond? Une question qui paraît plutôt simple et banale pour la plupart des gens, il me semble.


Aujourd'hui, à l'aube de mes 33 ans, je réalise à quel point j'ai fait du chemin depuis. Cette quête de comprendre les autres, cette mission de me connaître par cœur, m'a permis d'aller chercher l'aide nécessaire au bon moment.


J'ai aussi appris à mieux tomber pour pouvoir me relever en force. Mes expériences m'ont appris à m'affirmer. Je suis encore maladroite à l'occasion, mais j'essaie d'en tirer un apprentissage à chaque fois plutôt que de baisser les bras et de me laisser couler.


Cela m'a aussi menée à l'annonce de plusieurs diagnostiques de santé mentale en 2018. Qui m'ont en quelque sorte donné des réponses à mes questionnements. Grâce à cela j'ai pu effectuer des recherches pour mieux gérer mes symptômes. Au travers de ce cheminement, j'ai aussi eu la chance de rencontrer de merveilleuses personnes qui m'ont permis de me retrouver, la vraie moi. Celle qui était bien cachée à l'intérieur. Celle qui fait surface un peu plus à chaque jour, au fur et à mesure que j'apprends à la connaître.


Enfin, je sais maintenant, que tout le monde a un certain cheminement à suivre. Certains choisissent de l'ignorer et de continuer sur l'autoroute la plus droite et la plus rapide. D'autres, comme moi, choisissent d'emprunter parfois des petits sentiers parsemés d'obstacles, puis de revenir de temps à autre sur un boulevard et ainsi de suite. Au fond, nous sommes tous différents, je ne suis pas seule, et c'est ce qui fait la beauté dans la complexité de notre monde.


Anonyme.

172 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon