• France P.

Quel moment déjà? Le moment présent, tu dis? .. Connais pas!

The only cure to paranoia is to be here as you are! – Grey’s anatomy S6 E3


Je suis en thérapie de couple depuis septembre avec ma femme. Depuis les tout débuts que notre thérapeute essaie de me faire comprendre que je dois apprendre à vivre dans le moment présent et non dans un avenir à court, moyen ou long terme. Je dois profiter de la vie là là tout de suite et non la planifier dans l'espoir que tout se déroule bien. Dit comme ça, c'est très rationnel, et surtout très vrai. En revanche, il y a des facteurs qui entrent en ligne de compte et qui m'en empêchent fortement : ma paranoïa et mon anxiété.


Je peux être quelqu'un de très spontané dans la vie. Ça m'arrive. Mais je suis aussi très très (lire trop) organisée. Je planifie ma vie dans les moindre détails et ne me donne que très peu de marge de manœuvre au cas où. J'ai toujours des plans de secours, voir plus qu'un par situation, car je suis quelqu'un qui a extrêmement peur de l'avenir. J'ai peur de ce qu'il me réserve et donc, je pars en vrille dès que les choses ne fonctionnent pas telles que prévues.


S'il m'arrive d'être en retard dans un paiement, par exemple, je me fais des scénarios sur le champ. Mon locataire me jettera dehors de mon appartement, quelqu'un viendra saisir mon auto, etc. Et je panique et imagine qu'on tentera de m'appeler à toutes les heures du jour et de la nuit pour me sermonner. En vrai, je m'invente des millions de scénarios qui, pour la plupart du temps, ne font aucun sens. Chaque fois, j'essaie de me dire de me calmer. J'essaie d'appliquer les sages paroles de ma thérapeute et de rester dans le moment présent, de me dire que je gérerai le futur lorsqu'on y sera rendu. Mais c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Je n'y arrive pas.


Je ne suis pas capable de simplement m'arrêter et de me dire que l'instant présent est tout ce qui compte. Que les câlins que mes cocos me donnent ne seront pas les derniers. Que l'amour que me porte ma femme ne disparaîtra pas du jour au lendemain. Que je peux juste relaxer et profiter de ma vie.


Je suis apeurée par la vie en général, ce qui fait que non, je n'en profite pas vraiment. Et je déteste ça. Je déteste ne pas arriver à apprécier les doux moments simples de ma vie de famille, car je suis entrain de m'imaginer que la pire catastrophe arrivera sous peu. Ça me donne le feeling que je n'aime pas ma vie alors, qu'en vérité, je sais très bien que ça pourrait être pire, que ma vie est plutôt belle.


Définitivement, je me sens dans une moins bonne passe. Mais comme toujours, je vais passer au travers de cette épreuve. Je n'ai pas le choix. Je ne m'en donne pas le choix!


Allez ouste les peluches!

France P.


97 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout