• Kayssie

Quand tu penses trop... - Texte sur l'anticipation

Peu importe la période de ma vie, soit à l'aube d'un changement d'emploi, ou au lendemain d'une histoire d'amour...la cassette n'arrête pas de tournoyer dans ma tête. Je suis un sacré paradoxe à moi seule - je suis intervenante et prône la méditation, l'amour de soi, l'évolution intérieure, le moment présent, vous savez, se déposer dans le calme et la gratitude - mais je suis incapable de ne pas savoir où en sera ma vie et mes projets dans un futur proche. Et au moment où je pose tout juste le pied à une intersection où les chemins se croisent, mes pensées se comparent à un embouteillage de trains à haute vitesse qui veulent tous arrivés au même endroit, mais qui ne peuvent se trouver sur la même rail.


Quand je pense trop... impossible d'avoir une idée de génie qui encadre minutieusement le problème tout en étant à la recherche de solutions.


Quand, à l'inverse, je ralentis le pas en méditant, en m'enfonçant le nez dans des livres ou en retrouvant mon essence dans la nature, je ne suis pas complètement satisfaite du résultat. La pleine conscience est réellement un art difficile à maîtriser.


Quand je fais complètement une pause et que je crée un espace pour mon enfant intérieur, que je le laisse rire aux éclats, assis autour d'un feu avec des amis, je me déçois de ne pas travailler sur mes projets de vie pendant que l'aiguille de l'horloge poursuit sa rotation.


Quand la motivation et l'ambition sont à leur apogée, que ma créativité me surprend encore à visualiser et sculpter mes rêves les plus grandioses, je me bute constamment à des obstacles...et il en faut peu pour que la persévérance quitte le navire.


Quand je prends le temps de porter un regard objectif sur ma personnalité, mes qualités et compétences, franchement je me trouve « hot », intelligente et polyvalente, et ce en toute humilité. C'est lorsqu'il s'agit de rassembler ces atouts pour faire les choses en grand, à la hauteur de ce potentiel que la mécanique fait défaut.


Quand je me donne comme défi de sculpter ma propre vie sans me comparer à celles des autres, il y a à tous coups des constatations qui me fouettent le visage - « Hey toi, tu n'as rien de ça, et regarde dans le miroir, tu approches la mi-trentaine »


Quand je suis gentiment étendue dans mon lit, tout juste éveillée, et que je vois défiler sur mon fil d'actualité l'annonce d'une naissance à venir, alors qu'étrangement la veille je réfléchissais exactement à ce sujet, je lève les yeux au ciel et me demande si je deviens folle. Parce que je ne suis pas si aveugle, je reconnais qu'il y a de drôles de coïncidences.


Quand je reçois un chèque toutes les deux semaines pour sauver la vie de personnes en détresse, que mon quotidien tourne autour du don de soi et que j'arrive chez moi en étant accueillie par un silence suivi d'un miaulement chaleureux, je me demande: « Est-ce que c'est ça le karma? »


Et bien entendu, il y a les gens qui s'essoufflent à écouter tes grandes réflexions philosophiques et qui n'ont AUCUNE idée quelles sont tes épreuves à toi. Celles-ci sont en partie comme les leurs, mais dans ton cas, tu dois ramer dans un courant interminable sur une embarcation qui prend l'eau avec une pagaie fendue en son centre.


Kayssie.

172 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout