• Mélodie V-L <3

Quand la dépression s'invite à la maison



On ne peut pas la voir, ni même la mesurer. Pourtant on peut très bien la ressentir. Lorsqu'elle arrive, elle ne cogne pas à la porte. Elle entre chez nous comme une tornade prête à tout virer à l'envers, sans le moindre avertissement. C'est le genre d'invité qui laisse ses souliers dans l'entrée, son manteau au sol et ses bagages ouverts dans le salon pour monopoliser ton divan des mois durant. Les premiers temps, on l'accueille sans trop se soucier de sa présence. Et plus le temps passe, plus on se rend compte de l'énergie que notre invité inattendue nous gruge. On ne sait pas trop comment faire pour se débarrasser de cet indésirable visiteur de façon diplomate. Et puis, ça devient difficile de ne pas céder à la culpabilité, quand on sait qu'on veut s'en départir mais qu'on a pas la force d'y parvenir. Le regard extérieur des gens sur la situation nous pèse, puisqu'ils ne semblent pas saisir l'ampleur des dégâts que notre invité peut causer. L'odeur de ses chaussettes sales finit par envahir la maison et les narines de tous ses occupants. C'est alors que les maux de tête commencent.


Que peut bien être la clé de la réussite pour la mettre dehors avec son linge sale? Comment régler le problème? Une seule chose importante à savoir; On doit s'affirmer et se respecter en imposant ses limites! On a beau aimer, vouloir guider ou aider la personne à s'en sortir, mais on ne doit surtout pas s'oublier dans tout ça. Il serait pratiquement inévitable de se retrouver, malgré nous, dans l’œil de la tempête en prenant trop sur nos épaules. Rappelons-nous que nous ne sommes pas d'une grande aide pour personne lorsque nous sommes, nous aussi, coincés au cœur de la tornade. Alors, vaut mieux garder une certaine distance et offrir notre aide d'un point de vue plus reculé.


Si ce parasite refuse de quitter notre nid d'amour et l'habitacle de notre partenaire, et que nous essayons seul de le chasser de force, nous risquons l'épuisement et la détérioration de nos relations interpersonnelles. Aider une personne qui ne veut pas s'aider rime à ramer seul à contre courant devant les yeux désespérés de l'autre. Si on lâche prise, en arrêtant de ramer, peut être que l'autre finira par se blaser de faire du sur place et prendra les rames à son tour. C'est ainsi qu'il pourra retrouver sa fierté et la force dont il a besoin pour poursuivre sa route. Seulement là, votre invité pensera de lui-même à quitter votre foyer pour que ce dernier retrouve son odeur et sa lumière d'avant.


Mélodie V-L.

658 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon