• France P.

Privé ou publique?

Mis à jour : sept. 5

Je parlais avec ma blonde cette semaine du système de santé Québécois et j’ai pris une débarque. J'ai réalisé que je suis ultra chanceuse dans ma malchance. J’ai été prise à temps rapidement par un docteur pour ma santé mentale. J’ai trouvé un médecin de famille facilement, comparé à ma conjointe qui a du faire des pieds et des mains. J’ai eu la chance de rencontrer ma douce Dr. Bonheur lorsque j'étais enceinte de ma fille et c'est elle qui a poussé pour que je vois un docteur. Ce geste a sûrement sauvé ma vie.


Cette semaine, j’ai donc décidé de magasiner un peu pour voir les prix au privée pour une évaluation en TDAH. IDÉE DE BOUETTE! J’ai fait une mini crise de cœur quand j’ai vu le prix! 1500$ ! Ok, je veux bien croire que ma santé n'a pas de prix, mais j’ai pas ce genre d’argent là sur moi! Je n’ai même pas assez de crédit pour avoir une carte de base! Je fais comment pour payer ça moi alors? On le sait que c’est long au public, mais est-ce que le privée est vraiment une option qu'on peut possiblement envisager?


Puis, est venu le temps de prendre un rendez-vous chez ma thérapeute… que mes assurances ne remboursent pas car elle est thérapeute/sexologue et non psychologue. Donc c’est un peu plus de 100$ par 2 semaines que je paie de ma poche pour régler tous mes démons. Oui, ma psychiatre m'a offert une psychologue à l’hôpital, en psychiatrie, avec un lit proche d’une fenêtre pour un minimum de 2 mois. Pas très intéressant comme offre. J’ai refusé. Je tiens un peu trop à mon travail. Il paie mes factures, lui. Ça et j'avoue que j’ai une peur bleue de me retrouver en psychiatrie. Je refuse toutes les tentatives de ma femme d’appeler l’ambulance quand je suis en crise.


Puis, est arrivé l’évaluation de TSA de notre mini superman. 2h à griller les parents sur toute la petite enfance de leur fils. 2h de jeux et de blabla pour lui… et beaucoup d’accommodations d’horaire pour nous. Nous attendons encore les résultats et franchement, même si je me fait dire qu’il est seulement TDAH, je vais au moins savoir comment enligner mon aide. Plus de pictogrammes! Plus de listes! Des trucs plastifiés partout! On va en venir à bout de ces maudites crises-là!


On dit souvent que la santé mentale est le parent pauvre de la société d’aujourd’hui et c’est vraiment le cas. Notre société a peur des jugements des autres. Être atteint d’une maladie mentale, c’est souvent signe de faiblesse pour plusieurs ou encore qu’il y a quelque chose qui cloche. Et pourtant! On est si fort dans nos maladies! Ceux et celles qui ont fait le "move" de chercher de l’aide sont si fort dans leur volonté de s’en sortir, que ça en est beau! Ceux et celles qui parlent de la maladie mentale sont fantastiques, car ils montrent que malgré toute la noirceur qui les entoure, le gens peuvent trouver du beau, du bon, du bien.



Chercher de l’aide quand tu vas mal, c’est pas être faible! C’est d’être fort!

1 866 APPELLE (277-3553)



France P.

113 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon