• unetempetealafois

Prend le temps qu'il faut

Ne pas s'écouter, ne pas mettre ses limites, vouloir plaire à tout le monde, avoir de la difficulté à dire non, vouloir aider tout le monde, se sentir coupable, avoir peur d'être jugée, mettre ses besoins de côté, se mettre de la pression, se dire que ça va passer, faire plus d’heures au travail pour arriver à tout faire... Ça te dit quelque chose? Ce sont les ingrédients parfaits pour arriver à un burn out, un épuisement professionnel. Cela peut arriver sur quelques mois ou sur quelques années. C'est insidieux, très insidieux. Tu te dis que ça passera, que ce n'est qu'une phase, que tu es faite forte… mais c'est plus que ça. Un épuisement, c'est une méchante côte à remonter pour se remettre sur pied. C'est un travail colossal à faire sur toi pour faire des changements, pour prendre soin de toi. Mais ça se fait, je te le promets. Et c’est en prenant le temps qu'il faut que tu pourras y arriver.


Accepter qu'il faille s'arrêter, que tu n'en peux tout simplement plus, est tout un processus. Et même une fois en arrêt de travail, en arrêt de maladie, c'est encore tout un processus d'acceptation qui s'enclenche. Et ces processus peuvent durer longtemps, très longtemps. Culpabilité, peur du jugement, tristesse, colère, épuisement, découragement, anxiété, insomnie, etc., font souvent leur apparition de manière plus intense. Mais c'est possible de passer au travers de cela en prenant le temps qu'il faut. Et c'est en acceptant ton épuisement que tu commenceras à remonter la côte, tranquillement pas vite.


À la suite d'un épuisement, tu seras toujours plus fragile. Il faut donc que tu apprennes à mettre tes limites, à dire non, à prendre soin de toi en priorité et à répondre à TES besoins avant de répondre à ceux des autres. Il faut que tu arrêtes de te mettre de la pression de façon démesurée et que tu consultes un professionnel pour te soutenir. Un épuisement, ça ne se règle pas en quelques jours. Ça prend du temps et du travail. Prends le temps qu'il faut pour te remettre sur pied, que ce soit quelques mois, plusieurs mois, un an, deux ans ou plus. Commence par faire des choses qui te font du bien et à prendre soin de toi. Ensuite, travaille sur toi. Fais une liste de comportements à changer pour éviter de t'épuiser avec des moyens pour y arriver. Fais du développement personnel. Réfléchis à ce qui t’épuise. Réfléchis à ta carrière. Et surtout, entoure-toi de gens qui peuvent t'aider et te soutenir dans ce processus. Va consulter, il n’y a rien de mal à ça!


Un épuisement, c'est encore vraiment trop tabou. Pourtant, dans une société où la pression est omniprésente, où nous avons rarement une minute pour nous, où tout va vite, les épuisements sont beaucoup plus présents qu'on peut le croire. Parles-en. N'aies pas honte de dire que tu as fait un burn out. N'aies surtout pas honte de demander à ton médecin un arrêt de travail. Et n'attends pas trop longtemps. Plus tu attends, plus la côte sera difficile à remonter et plus ça prendra de temps pour te remettre sur pied. Je sais de quoi je parle, j'ai attendu au moins 2 années de trop avant de m'arrêter et c'est mon corps qui m'a finalement obligée à m'arrêter. Ne te rends pas là. Apprends à t’écouter, à écouter les signaux de ton corps et à y répondre. Sois à l’écoute de ton cœur.


Et surtout, surtout, surtout... Ne vois pas un épuisement, un arrêt de travail, comme un échec. Tu as la force de reconnaître que c'est ce dont tu as besoin à ce moment, tu as la force de dire que tu en as assez et tu as la force d'écouter tes besoins. Et ça, c'est tout à ton honneur. Rappelle-toi de cela, surtout dans les moments où la culpabilité, l'anxiété, la dépression et la peur du jugement te rongent. Tu es forte. Tu es unique. Et tu dois prendre soin de toi avant tout. Ne l'oublie pas. N’abandonne pas. Tu arriveras à grimper la côte, un jour à la fois, un pas à la fois.


Anonyme.

533 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon