• Victor

Ode à une belle journée

Partager son quotidien avec le trouble de la personnalité limite n’est pas nécessairement toujours négatif vous savez. Certes, les personnes comme moi, mariées, pour le meilleur et pour le pire, à la maladie mentale ressentent la peine et la tristesse de façon plus exponentielle, or idem en est-il pour l’allégresse et l’extase.


C’est en ce sens que j’ai passé une magnifique journée récemment et que j’ai envie de vous la raconter, car comme le bon vin, les belles histoires sont faites pour être partagées.


Douceur et légèreté

Étant donné le contexte actuel, mon frère et moi avons pris la route pour se rendre quelques jours dans une région du Québec. Déjà, presque chaque personne que nous avons croisée trouvait ça “donc bin cool” que l’on fasse ce type de voyage entre frères, qu’elles en étaient même un peu envieuses. En effet, je me sens sincèrement choyé par la vie d’avoir vécu cette belle expérience avec un membre de ma fratrie, gravant au passage souvenirs et mémoires pour la postérité de nos vies.


Certes, la globalité du voyage aura été bien, or, le pinacle dudit voyage aura été cette sublime journée, en osmose avec les éléments de la Terre.


En matinée, c’est sur l’eau que les aléas de la vie nous avaient donné rendez-vous, bercé par une mer agitée et soumis à un soleil ardent, à pagayer contre vents et marées. Nous étions seuls sur l’étendue, créant un sentiment d’immensité. Il y a de quoi de mythique de naviguer sur une planche en mouvement, ressentant le vent frais sur son corps à la fois brûlant et trempé. C’était magique comme moment.


Parle parle, jase jase, on s’est mis amis après coup avec les employés qui étaient sur place. On avait plusieurs atomes crochus, s’en était spectaculaire. Nous avons échangé nos numéros, se disant qu’il fallait bien se revoir avant que nous partions.


En après-midi, toujours entre frères, nous avons été visiter les installations d’une centrale hydroélectrique d’Hydro-Québec. Vous savez, c’est porteur en nous, le peuple québécois, les grands projets de la société d’État. C’est synonyme, en quelque sorte, de l’essor de notre nation et le début d’une belle histoire qui continue de s’écrire. Ça nous a rendu fiers. On se rend compte à quel point la nature est puissante et majestueuse. À voir absolument une fois dans sa vie, je vous le conseille fortement.


Entre temps, les employés de la compagnie de paddleboard nous ont invités chez eux pour un feu en fin de soirée. Des gars de parole! C’est avec honneur que l’on a accepté l’invitation.


Un magnifique endroit où il fait bon vivre, entouré d’arbres et directement sur le bord de l’eau, de surcroît. On est arrivé avec notre caisse de bières froides et on a réinventé le monde, savourant le moment en étant gourmands de l’autre. Être collés au feu et entendre le bruit apaisant des vagues. Voir les millions d’étoiles! Ça finissait vraiment bien cette journée parfaite.


Puis, en terminant, on s’est endormi l’âme en paix.


Profitez de ce que la vie a de plus beau à offrir. Évadez-vous, passez du temps en famille, faites des folies. Dites merci et soyez généreux, croyez-moi, ça va vous revenir. C’est important d’honorer ces moments. Se rendre compte de la chance que l’on a de vivre, pour le peu de temps qu’on a.


Victor.



107 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon