• Charlotte

Nous ne sommes pas des machines...

Performance, productivité, en donner plus, toujours plus, dépasser ses limites, ne pas écouter ses limites.


Nous ne sommes pas des machines, mais nous l'oublions souvent.


Combien d'entre nous passons d'une tâche à l'autre, d'une journée à l'autre, tel des robots automatisés? Faire la même chose jour après jour, sans même y réfléchir parfois.


Comme si nous n'avions pas le droit de prendre le temps de vivre, vivre nos émotions lorsqu'elles arrivent (on les refoule, on gérera ça plus tard), de ne pas prendre le temps de bien manger (pas grave, je mangerai sur le coin de mon bureau, en route entre deux rendez-vous), bien dormir (voyons, beaucoup trop de choses à faire sur ma to-do list).


On ajoute, on accumule et, à un moment donné, on explose! Parce que nous ne sommes pas des machines, nous sommes des humains!



Nous vivons des émotions, avons des sentiments, des besoins, des envies, des rêves, mais qu'une seule vie qui nous est donnée, ici et maintenant!


Quand est-ce qu'on en profite? Quand est-ce qu'on prend le temps?

Le temps de souffler, de respirer (pour vrai!), d'avoir du plaisir, de rire, et même le temps de ne rien faire. Oui, oui, rien! Juste être là et écouter le silence et apprécier le calme autour de nous.


De plus en plus, j'essaie de mettre à mon horaire des moments « humains », où la performance et la productivité ne sont pas exigées, où je ne fais pas des « il faut » et des « je dois ». Des moments où mon simple plaisir d'être là, de m'amuser, devient la priorité.


Oh oui! Parfois madame Culpabilité vient faire son tour dans ma tête pour me narguer et me rappeler que j'ai une tonne de choses à faire, mais j'apprends avec le temps à lui dire de ne pas s'en faire, les priorités seront priorisées au moment opportun. Non mais des fois, elle a besoin d'être rassurée madame Culpabilité.


Tout ça parce que j'ai appris avec le temps que pour mieux vivre avec mon anxiété, je devais m'enlever de la pression, ce besoin de perfection à tout prix, apprendre à m'accueillir en tant qu'humaine que je suis, avec mes besoins, mes émotions et mes envies. Que j'avais le droit de me passer en priorité, avant ma to-do list.


Et que de vivre ma vie tel un robot, pour moi, ce n'est pas ça la vie.


Chantal

184 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout