• Mathieu

Never give up

Mis à jour : août 31

Salut à tous, je me présente; Mathieu. J'ai aujourd'hui 26 ans et ça fait maintenant 10 ans que je côtoie la dépression. Pour commencer, je vais brièvement raconter mon histoire. Je ne m'attarderai pas trop, car j'aime mieux raconter du positif! Alors voilà, le tout a commencé avec une rupture lorsque j’avais 16 ans. J’ai de la difficulté à me rappeler des émotions que je vivais, mais pour faire simple, je me souviens, du vide. Cette période de vide intense n’a durée que quelques semaines, mais tout de même, pendant les 3 années qui ont suivies, j'étais dans le noir, comme une journée grise et pluvieuse à l'infini. Au moins, durant ce temps, j'ai découvert de belles choses, comme la musique "rap" dans laquelle je me retrouvais. Cette musique m'aidait et me motivait à m’accrocher, à voir qu’on est pas seul. Et ça, ça donne du courage. J'ai alors moi-même commencer à en écrire. Je voulais redonner. Redonner du courage! À cette époque, quand il y avait quelque chose de négatif, j'écrivais ce que je vivais tout simplement. Et ça me permettait de mieux comprendre ce qui m'arrivait et à ce que, si ça arrivait à nouveau, je sache quoi faire, comment réagir. Sans le savoir et sans consulter qui que ce soit, j’avais mis en place ce système qui m’aidait vraiment. Les années passent et tout va de mieux en mieux, le confort, la routine, etc. Je me sentais à mon meilleur. Tellement, que j’ai arrêté d’écrire et je n'écoutais presque plus de musique. Tout ce qui m’avait précédemment aidé, je ne le mettais plus en pratique. Je croyais la dépression derrière moi, puisque tout allait bien dans ma vie. Mise à part au travail, où je ne me sentais pas nécessairement à ma place. Dans le sens où je ne voyais pas toujours en quoi mon travail au quotidien allait m’aider à réaliser mes rêves. J'ai toujours visé plus, mais je prenais mon mal en patience... jusqu'à ce que mon mal perde patience. Et que la dépression revienne au galop. J'avais 24 ans à ce moment là. Malheureusement ou heureusement, je crois que lorsque mon mental réagit comme ça, c'est qu'il veut me dire quelque chose! À ce moment là, je travaillais dans la construction, et tous les matins étaient très difficiles. Disons que je rentrais de reculons, comme on dit. Mais au fond, je suis quelqu'un qui aime beaucoup l'argent! Et à mon sens, j'étais sensé être heureux puisque je n'en avais jamais autant détenu. Mais voilà, j'étais rendu à un point tel que je n'en voulais plus. Tout ce que je désirais était du temps. Il est arrivé ce moment où le temps avait une plus grande valeur que l'argent. Et ce métier était rendu beaucoup trop dangereux pour moi et mes envies suicidaires. Heureusement, tout est arrivé en même temps. Je me suis à avoir des problèmes de dos en plus. J'ai donc pris le taureau par les cornes et j'ai donné ma démission. Je n'en pouvais plus et comme j'ai dis plus haut, si ça m'arrivait, ce n'était pas pour rien. Il fallait que j'agisse pour rester en vie, point! Finalement, le positif sera dans le prochaine texte. Mais pour finir sur une note joyeuse, je vous laisse avec mon mantra. Je me le répète plusieurs fois par jour, surtout quand ça va moins bien!


Mathieu.


175 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon