• unetempetealafois

Ne rien comprendre, et tout comprendre

J’ai toujours été une fille bien entourée. J'ai ma famille, de nombreux amis et une maison qui déborde d’amour plus qu’il n’en faut.


Toutefois, j’ai toujours eu ce sentiment de vide intérieur qui m’empêchait d’avancer et de faire face aux nombreuses épreuves de la vie. Je n’ai jamais vécu de grosses peines ou de grosses pertes. Ma vie était banale et sans reproches. Mes humeurs ont toujours été plutôt changeantes. J’étais une petite fille qui ne restait JAMAIS seule. J’avais besoin de 2, 3 ou même 4 amis à la fois quitte à passer par dessus mes principes bien souvent. Incapable d’expliquer pourquoi je devais être accompagnée en permanence, mais je le devais et c’était plus fort que moi.


Un jour, à mes 17 ans, comme nous habitions en région, j’ai dû faire comme tout le monde, me choisir une carrière et me prendre un appartement même si l’envie n’y était pas. Les énormes responsabilités que tout ça engendrait me faisaient peur. J’avais la « CHIENNE » de quitter ma famille et mes 17 dernières années qui m’ont paru si douloureuses et à la fois joyeuses. J’ai essayé tant bien que mal de partir, de me parler et de lâcher prise sur mes affreuses pensées, mais rien à faire!


On m’annonce alors que je souffre d’anxiété. Une anxiété qui m’a fait souffrir si longtemps. Je crois même en avoir fait une dépression. C’est si jeune 17 ans... on me parla alors des antidépresseurs. Les antidépresseurs viendraient aider à calmer mon anxiété. J’appelle ça plutôt un « plasteur » sur le bobo oui! J’ai à peu près essayé toutes les sortes sur le marché : Effexor, Celexa, Wellbutrin, Paxil, et j’en passe! Les mêmes patterns recommençaient toujours! Pourquoi? Quelqu’un serait-il en mesure de comprendre?



J’avais des jobs, je les abandonnais du jour au lendemain, je commençais un nouveau projet, j’abandonnais également. Je suis une Sophie débordante de projets, mais qui n’en mène aucun à terme parce que c’est plus facile comme ça. Les spécialistes ont posé plusieurs diagnostics, mais j’ai l’impression qu’ils étaient tous faux! Rien à comprendre, je ne me comprenais pas moi non plus...


Pendant plus de 12 ans, j’ai changé de médication ET de diagnostic. Anxiété généralisée, attaques de panique à répétitions et troubles de personnalité limite! J’ai vu une tonne de psychiatres qui ne prenaient même pas la peine de « fouiller » dans mon cerveau. J’étais étiquetée par le dernier, qui lui croyait fermement que j’étais comme ci ou comme ça. C’en est suivi de plusieurs thérapies individuelles et de groupes. Je ne savais plus quoi faire et j’étais complètement perdue! J’ai parcouru des milliers de kilomètres afin de me sentir mieux. De Baie-Comeau à Québec en passant par le Saguenay, tout était si incompréhensible!


Mais comme on le dit si bien, tout fini par passer. On apprend à se connaître, à se comprendre et à «dealer» avec nos humeurs changeantes. Je ne connais toujours pas l’étiquette qui me définit, mais je peux partager un brin d’espoir! J’ai maintenant 30 ans, une petite fille de 18 mois, un travail assez important pour lequel j'ai beaucoup de responsabilités et j’aime ma vie malgré les nombreux défis qui m’entourent.


Anonyme.

582 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon