• P.

Mon année 2019 - Partie 1

Mis à jour : sept. 4

2019 a été une grosse année pour moi. Pour être tout à fait honnête, j'ai un peu honte quand j'y repense. Je vous présente donc un aperçu de l'année qui vient de se terminer.


J'ai fracassé janvier 2019 en lendemain de veille et sur le point d'envoyer chier mon copain. Un peu après Noël, mon copain m'a demandé à ce qu'on soit en pause parce que j'avais dépassé les bornes. Je l'avais stalké sur son vieux profil d'un site de rencontre afin de lui prouver que je n'étais pas fait pour lui. Évidemment, j'ai paniqué, j'ai eu besoin de me faire rassurer, je lui en ai parlé, et il n'a pas été heureux. Le 31, à minuit, il m'avait envoyé un long texte me souhaitant une bonne année, me disant qu'il savait que le début d'année était difficile, mais qu'il avait confiance que ça allait mieux aller et qu'on allait être heureux. Plutôt que de l'envoyer chier, comme j'en avais envie, je ne lui ai rien répondu.


Cette pause m'a fait très mal. J'ai cessé de manger pendant quelques temps, je pleurais constamment, mais j'ai compris qu'elle était nécessaire. J'ai travaillé sur cet aspect-là de ma personnalité avec ma psychologue et je me suis grandement améliorée. À la fin du mois, on était revenu ensemble, mais ma confiance en a été ébranlée. Je n'osais plus me confier sur mes insécurités.




En février, mon premier stage a pris fin et m'a fait réaliser que j'adorais travailler en bibliothèque scolaire. Le rythme de vie et la diversité des tâches à effectuer me permettaient de me sentir utile et de ne jamais me tanner de ce que je faisais. J'ai découvert ma voie. C'est aussi ce mois-là que j'ai eu mon diagnostique de trouble de la personnalité limite. Ce diagnostique m'a permis d'enfin comprendre pourquoi je ressentais tout aussi vivement. J'ai commencé à me renseigner davantage sur ce trouble pour mieux me comprendre. Cet apprentissage a continué tout au long du mois de mars.


En avril, j'ai foiré solidement avec mes amies. Avec la pression des stage qui allait bientôt finir, la nécessité de se trouver rapidement un emploi après les études et mon déménagement prévu en juillet, j'en parlais énomément à mes amies. Puis, à un moment donné, mon insécurité agencé avec leur propre stress a fait flancher deux de mes amies qui m'ont dit mes quatre vérités. Je me suis fait dire que je manquais de respect, que je me victimisais, que je n'étais pas assez reconnaissante de tout ce qu'on m'apportait. J'ai eu l'impression que l'histoire se répétait : je croyais m'être amélioré depuis le temps où j'étais comme ça, mais ce n'était visiblement pas le cas. J'ai coupé drastiquement contact avec mes amies. J'étais devenu nuisible, un poids lourd, j'étais toxique. Je ne les méritais pas.






En mai, j'ai repris contact avec quelques personnes de mon cercle d'amis, sans y aller trop en profondeur. Je voulais qu'elles m'aiment encore. Quand j'étais dans des événements sociaux, je ne parlais que peu, et si on me demandait comment ça allait, je répondais que tout allait bien, même si ce n'était pas vrai. C'est dans cet atmosphère que j'ai gradué et que j'ai décroché un emploi dans une école secondaire. Je venais de finir et j'avais déjà l'emploi que je désirais! J'étais heureuse.


Juin a été un mois haut en adaptation. J'étais lancé dans le monde des adultes où j'éais tout à coup une figure d'autorité et une experte en bibliothéconomie. À peine sortie des bancs de l'école que j'ai dû apprendre à gérer les rénovations d'une bibliothèque et à gérer des élèves. Ça été un mois où j'ai beaucoup pleuré et où j'ai beaucoup douté de moi et de mes compétences. Beaucoup de mes collègues ont été accueillants et m'ont aidé du mieux qu'ils pouvaient. En plus de vivre ce grand changement, je faisais mes boîtes. Je déménageais officillement le 1er juillet avec mon copain. J'étais particulièrement terrifiée par ce bond, mais je savais que c'était la chose à faire, que je l'aurais regretté si je ne l'avais pas fait.


P.




199 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon