• Laurie

Les TPL anonymes

Mis à jour : sept. 5

Je vous ai parlé il y a quelques semaines (voir peut-être quelques mois) d'une nouvelle amitié qui me faisait du bien sans bon sens. Eh oui, j'ai, depuis cet hiver, une amie TPL, comme moi. Et quand je dis comme moi, c'est un peu troublant à quel point elle est vraiment comme moi. Son TPL ressort exactement de la même façon que le mien, à quelques minuscules différences près. Et cette amitié-là, à date, c'est la plus belle chose qui me soit arrivée en 2019. (Ça, pis mon voyage à Vegas.)


C'est fantastique parce que, comme le titre du texte le dit, notre amitié ressemble un peu au concept des alcooliques anonymes, version TPL. On est la marraine de l'autre. Pour chaque situation plus difficile à vivre, on se tourne vers l'autre avec tout l'espoir du monde qu'elle saura nous guider convenablement. Et bien sûr, l'autre se garroche sur son téléphone pour aider, rassurer, consoler, encourager... Bref, pour offrir exactement ce dont a besoin celle qui cri au secours!


On a aussi pleins d'autres points communs, hormis notre diagnostic. En dehors des périodes de crises, on a quand même pleins de choses à se dire. On est pas amies juste pour ça quand même. Mais pareil, maudit que ça fait du bien d'exprimer ce que je ressens réellement et de voir une face pleine de compréhension et de compassion me regarder. Ça fait changement des interrogations et des jugements des autres. Adieu le feeling de se sentir comme une extraterrestre. Ben en tout cas, si je suis encore une extraterrestre, nous sommes au moins deux.


Et justement, à deux, c'est beaucoup plus facile de travailler sur nous-mêmes et de rire de nos "travers". Pis pour en rire, maudit qu'on en rit! Ensemble, on a dédramatisé toutes les portes claquées, tous les objets lancés et surtout, toutes les valises faites et défaites la journée même. Assumer qu'on est pas reposante, c'est plus facile à deux. Et ben moins démoralisateur.


Cette amitié, elle me soulage. Elle m'enlève un immense poids de sur les épaules. C'est comme si je n'avais plus à rien vivre seule. C'est comme si, en partageant avec mon amie mes moments moins glorieux, ils en venaient qu'à moins m'affecter.


Aussi, elle me permet d'accepter plus facilement mes travers, qui je suis, qui je peux être. Je n'ai plus honte d'être qui je suis. Parce que je vois bien que mes difficultés m'ont permis de développer plusieurs forces. Grâce à cette amitié, j'ai la preuve que j'ai une très grande ouverture d'esprit, une écoute hors du commun et une sensibilité et une empathie à tout casser.


Par dessus tout, cette amitié me permet d'être fière de moi, de la femme que je suis devenue. Je vous souhaite à tous de trouver votre amie marraine. Celle qui fera de vous, un humain meilleur!


Laurie.

450 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon