• France P.

Le sommeil, c'est pour les faibles

Mis à jour : sept. 4

Je parlais avec une amie aujourd’hui du changement d’heure et du sommeil. Je dois avouer être une caféinomane pas du tout anonyme. Je carbure au café comme les autos carburent au gaz. Ça me prend un café pour le lever, un pour commencer à ouvrir mon ordinateur de bureau, un pour passer la première heure et ainsi de suite jusqu’à midi. Je peux boire en tout 3-4 cafés dans mon avant-midi. Et si j’en "skip" un? Je m’endors sur mon heure de repas dans la salle de repos. Tu vois, pas fatiguée pentoute la fille. Elle se fait dire, par ses collègues, qu’elle ronfle pour une sieste de 20 minutes maximum!


Ados, je disais toujours : Je vais dormir quand je vais être morte! Le pire? Je ne buvais pas de café à cette époque-là! Mais je faisais des heures de fou pour payer mes études et mes choses. 40 heures/semaine au travail, plus des études à temps plein. Puis, est arrivée ma vie de jeune adulte où j’ai abusé des bars, de l’alcool, de la marijuana … et de mes insomnies! Je pouvais passer 3 à 4 jours sans dormir et tout allait bien, si on oublie la dépression qui se pointait déjà le bout du nez. Je brûlais la chandelle par les 2 bouts pour éviter de penser au fait que je me sentais horriblement seule et malheureuse.

Maintenant, je me lève à 4h30 tous les matins.

Ensuite, sont arrivés mes enfants. À ma fille, j’ai été plus que chanceuse! 5 semaines et la petite poule dormait sa vie! Des gros 8h de suite sans aucun problème! Les seules fois où elle participait à mes nuits blanches, c’est quand elle perçait ses dents. Là, on était deux à faire le party dans la maison. Moi, je déménageais les meubles d’un bout à l’autre de l’appartement. Une chance que je n’avais pas de voisin en bas. Ma puce, elle, écoutait des bonhommes sur mon ordi en riant de moi qui dansais avec mes écouteurs dans les oreilles. J’ai même réussi, avec mon amie Mélatonine, a avoir un cycle de sommeil humain! Fini les "je me couche à 3h du matin et me lève à 8h! Bonjour le "dodo à 23h, lever à 6h" … déjà moins pire!


Il dort même avec la manette, pour que sa soeur ne parte pas avec!

Par la suite, est arrivé mon petit homme. Oh, la débarque! Je n'ai jamais autant débarqué que ça! J’ai passé de nuits passablement normales (des 7h à 8h de sommeil au mieux, des 5h pendant mes mini crises d'insomnie) à des nuits de 5h, entrecoupées de réveils. Le tout, sur 1 an et demi. Les premiers mois furent les pires. Mon fils ne dormait que sur moi, à cause de ses reflux. C’était plus confortable et plus élevé que dans son lit. Je dormais 2h, me réveillais 1h, dormais 2h me réveillais 2h, dormais 30 minutes… la nuit est finie, car la grand est debout! Je ne vous dit pas mes cernes quand je suis retournée au travail! Honnêtement, il m'a fait une vraie belle nuit de 7h qu’à ses 18 mois. Et aujourd’hui? Il nous fait de l’insomnie un soir sur 3. Comme quoi le sommeil est pas un module qu’y s’installe par chez nous.


Je me suis rendue compte, avec les années, que le sommeil, c’est pour les faibles … et je suis très faible! Je suis rendue à l’étape de ma vie où j’aime mieux passer mon dimanche cachée dans mon lit à dormir que de sortir. Quand tu clanches ton ménage et ta préparation de la semaine en 2h pour être certaine de pouvoir faire une sieste … j’ai 33 ans, pas 6 ans. Et même là, mon 6 ans ne fait plus de sieste depuis longtemps! Je suis faible, ok? Je veux dormir! Je veux une vraie nuit de sommeil sans machine CPAP, sans somnifère, sans mélatonine, sans relaxant. Je veux juste dormir! Dormir et rêver de trucs beaux et cutes!


Je vais martyriser mon oreiller pour la 9ème fois. D'un coup que cette fois-ci, la position soit la bonne.


Bonne nuit!


France P.

110 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon