• Lily

La thérapie hormonale féminisante

Mis à jour : juil. 22

Je vous ai beaucoup parlé de ma dysphorie. Comment elle se déclenche, pourquoi elle existe, comment je me sens. Mais avec toutes les années de progrès en médecine, il y a diverses méthodes de pouvoir éliminer, ou diminuer, certaines sources de dysphorie. Pour ma part, après consultation avec ma sexologue psychothérapeute et mon endocrinologue, j’ai pris la décision de suivre une thérapie hormonale féminisante. Dans mon cas, cette thérapie consiste en un timbre transdermal d’œstrogène, des capsules de progestérone et des bloqueurs de testostérone.


Maintenant, ce qu’il faut retenir, c’est que tout ce cocktail, ça chamboule les hormones dans mon corps de façon assez intense! Premièrement, ça pousse mon corps à bloquer la production de testostérone, qui a toujours été présente dans celui-ci avant. Ça a certaines répercussions physiques d’ailleurs, mais aussi psychologiques. Parce que ça ne se passe pas juste dans le corps, les hormones. Elles jouent un rôle assez fort sur notre mental. Mais j’y reviendrai plus tard! Donc, j’ai perdu beaucoup de masse musculaire. Et je m’efforce beaucoup de faire de la musculation pour essayer d’en regagner, mais ce n’est vraiment pas facile. Je suis vraiment plus faible qu’avant. Une bonne journée, je regardais ma femme, environ un mois et demi après le début du traitement. Je lui fais remarquer que mes jambes semblent avoir perdu beaucoup de poids. En me levant pour aller vers la balance pour me peser, je constate que…ben oui! J’ai des fesses! Le gras s’était redistribué. Mon ventre n’était plus du tout pareil non plus. J’ai perdu au total, muscles et gras combinés, environ 60 livres.


Ensuite, vient la diminution de la croissance des poils. Une vraie bénédiction! Passer d’un rasage intégral aux 2 jours à une fois par semaine, c’est toute une différence, tant pour le moral que pour ma peau qui doit vraiment être heureuse que le calvaire arrête! Et puis, plusieurs autres changements physiques sont venus avec, ce qui aide énormément à réduire ma dysphorie (réattribution des graisses, croissance des seins, texture de peau plus douce, cheveux plus soyeux).


Sur l’aspect mental cependant, ça n’a pas été tout rose. Vraiment pas. Un côté positif, je suis plus calme et moins colérique qu’avant. Mais j’ai un besoin d’affection, de contact physique, presque infini. Qui ne se retrouve jamais comblé. Je me sens énormément vulnérable émotionnellement. Et plusieurs ne le savent pas, mais l’œstrogène, c’est une hormone qui contribue fortement à la déprime. Ça m’a même menée à un moment de lourd questionnement.


L’été dernier, les murs que je m’étais construit pour arrêter la dépression, mon refus de le voir et rester forte pour la famille, se sont tous écroulés. Je voulais tout arrêté, la transition, le traitement hormonal. J’ai fait arrêter mon changement de la mention du sexe et de prénom au gouvernement. Je n'avais plus de motivation pour rien. Je voulais passer mes journées au lit. J’ai longtemps ignoré les signes. Mais un moment donné, je ne pouvais plus. Une visite chez le doc, prescription d’anti-dépresseurs et un mois d’arrêt de travail. S’en est suivit beaucoup de travail avec ma sexologue, sans qui je serais dont perdue parfois.


Inutile de vous dire que tout va mieux maintenant, ma transition suit son cours. J’ai recommencée le processus à l’État Civil. Les hormones continuent d’opérer des changements qui me font un bien monstre, même si par moment la déprime revient. Je vis la solitude très difficilement. Mais je suis moi, une femme affectueuse, rempli d’amour et qui vit le bonheur total. J’ai un réseau de soutien merveilleux, une femme et des enfants extraordinaires qui m’épaulent. Je ne pourrais rien demander de mieux!


Si jamais vous êtes dans le doute sur votre identité de genre et ne savez pas trop où vous enlignez, il y a plein de ressources à votre disposition! Je vous en laisse ici quelques-unes.


Aide aux Trans du Québec

Ligne d’intervention ecoute@atq1980.org Sans frais : 1-855 909-9038 #1


Association des Sexologues du Québec

https://associationdessexologues.com/repertoire-des-membres/

209 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon