• Marie

La dépression : ce cadeau que la vie m'a fait

Vous êtes probablement en train de vous dire : mais quelle tarée? Comment la dépression pourrait-elle être un cadeau? Mais… Vous avez cliqué sur le lien et maintenant vous êtes en train de me lire parce que vous êtes quand même un tant soit peu intrigué par ce titre pour le moins choquant.


Alors pourquoi et comment pourrait-on en arriver à croire que la dépression est un cadeau de la vie? Loin de moi l’idée de vous en convaincre puisque chaque dépression est unique, mais j’espère tout de même vous donner un peu d’espoir si comme moi, vous avez ou avez eu affaire à cette dernière.


Oui, la dépression fait mal. Elle est un calvaire, un supplice, un trou béant dans lequel on peut sombrer et ne jamais ressortir, mais elle peut aussi vous propulser et vous porter vers des endroits où vous ne seriez jamais allés sans elle.



La vie est un contraste sans fin. Pour ressentir la joie, il faut ressentir la tristesse. Pour ressentir, l’assurance, il faut ressentir la peur. Pour ressentir le bonheur, il faut ressentir la souffrance. Et si vous vous permettez de vivre cette dernière pleinement, elle peut vous faire grandir. Si vous avez ressenti la souffrance, la vraie, cette douleur inexplicable, invisible, qui fait mal jusque dans vos tripes et ce, ne serait-ce qu’un seul instant dans votre vie, vous savez au plus profond de vous que pour lui faire face, il faut une force extraordinaire. Et cette force canalisée vers vos buts vous donnera accès à l’impossible.


En fin de course, j’ai finalement ressenti un sentiment dont j’avais à plusieurs reprises entendu parler, mais n’avais jamais réellement compris le sens puisque je ne l’avais personnellement jamais expérimenté : la gratitude. Ce sentiment qui m’apparaissait comme un concept relevant de la spiritualité m’a ouvert les yeux sur le monde. Alors que je faisais mon retour au travail dans un environnement des plus hostiles (l’hôpital en pleine pandémie), j’ai ressenti au plus profond de moi ce sentiment incroyable. Quand j’ai réalisé de quoi il s’agissait, j’ai remercié le ciel, mais surtout la vie pour ce qu’elle m’avait offert de plus beau : la dépression. Car sans elle, je n’aurais jamais vu ce qui était juste devant moi : les ami(e)s, la famille, la santé, la sécurité... bref : le bonheur.


- Marie

96 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout