• Lily

L'oeil de la tempête

Plus les années avancent, plus je fais d’introspection et je cherche à me comprendre, à me définir. Il faut croire que je vis une crise de la quarantaine avancée! Ces derniers mois, je me suis concentrée sur mes émotions. J’en suis venue à la conclusion que je réagis de façon parfois démesurée, tant dans les émotions négatives que positives. Ça a toujours été le cas, depuis aussi longtemps que je puisse me souvenir. Et j’ai longtemps eu de la difficulté à faire la différence entre une amitié profonde et l’amour. Lorsque je connectais profondément avec un ou une amie, je pensais tout de suite que j’étais en amour alors qu’en fait, j’avais simplement trouvée une personne qui se souciait de mon bien-être d’une manière amicale. Dans ma tête, si on tenait à moi, il y avait un potentiel amoureux.


Voyez-vous, quand je ressens une émotion, il n’y a aucune modération. Je la vis à l’extrême, que celle-ci soit le bonheur, la déprime, la fierté, la colère et j’en passe. J’ai longtemps eu beaucoup de difficulté à gérer ma colère. Le début de mon traitement hormonal féminisant marqua un changement prononcé sur les émotions que j’ai maintenant de la difficulté à contrôler. On passe donc de la forte colère incontrôlable à la tristesse et la déprime. Par moment, il n’y a aucune raison pour laquelle je fonds en larmes. Ce manque de contrôle me cause parfois des moments d’impulsivité néfastes pour mon compte en banque! Parce que oui, la « shopping thérapie », ça fonctionne fort pour moi!


Et puis dans les dernières semaines, j’en suis venue à me questionner, à chercher des trucs pour mieux me gérer. Dans ma dernière relation amoureuse, j’ai vécu une intensité très particulière. Je vivais beaucoup sur le coup de mes émotions. Ça a mené tantôt à des moments magiques que je n’oublierai jamais, tantôt à des moments où j’ai blessé émotionnellement, involontairement, ma partenaire. Un jour, je l’espère, elle me pardonnera mes gestes. Sur le coup de l’impulsivité et des émotions, de mon désir de plaire, je ne prenais pas toujours les meilleures décisions.

L'oeil de la tempête

Je suis fière de dire qu’aujourd’hui j’ai atteint un degré de maturité suffisant pour être plus en contrôle de mes émotions. De mieux réfléchir aux conséquences de mes gestes envers autrui. Mais est-ce uniquement l’œil de la tempête? Vais-je encore perdre le contrôle lorsque je vivrai une émotion intense? Je ne le sais pas. Tout ce que l’on peut faire, après tout, c’est faire de son mieux et apprendre.


Alors à vous tous, soyez indulgents envers vous-même. Naviguer dans une tempête, ce n’est facile pour personne. Mais après la tempête vient le calme. Installez-vous dans votre hamac sur le quai à écouter le son des vagues de vos émotions vous bercer vers la sérénité. Ce ne sera pas toujours calme, mais profitez de ces moments-là.


Lily.

219 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon