• Laurie

L'hypersensibilité

Mis à jour : août 27

Je suis hypersensible. On me dit souvent que j’ai des petits yeux fatigués, et c’est vrai. Ils sont fatigués de toute cette sensibilité qui m’envahit chaque jour, chaque minute, chaque seconde.

Je suis hypersensible. Lorsqu’une personne que j’aime pleure ou angoisse, je pleure et j’angoisse avec elle. À la fin de la journée, j’ai vécu l’équivalent en émotion de 5-6 humains, mais dans le même 24 heures et surtout, dans le même corps.


Je suis hypersensible. Un rien me fait pleurer et je reste affectée très longtemps pour de petites remarques inoffensives. Parce qu'on ne connaît pas ce côté de moi, on croit à tort que je suis susceptible.


Je suis hypersensible. Quand j'aime, j'aime pour de vrai, avec passion et dévotion. J'ai longtemps été considérée comme la blonde un peu trop intense. Et même si notre relation avance dans le temps, je ressens encore et toujours les mêmes papillons qu'au début, ceux qui s'envolent chez les autres.


Je suis hypersensible. Je suis une fan de séries et de livres, mais je m’attache beaucoup trop aux personnages. À la fin de ces mêmes séries ou livres, je vis un deuil. J’en pleure même parfois. Idem pour la musique. À ce jour, il y a toujours des chansons qui me font pleurer sans que je n’y puisse rien faire.


Je suis hypersensible. Je ne réagis pas seulement à tes mots, mais aussi à tes gestes et à ton non-verbal. Je remarque ton haussement de sourcil, ton regard que tu détournes. Et comme je n'interprète jamais rien comme les autres, je finis par focusser sur ces détails pendant de longues heures.


Je suis hypersensible. Et c'est bien plus qu'émotionnel. Les sons, la lumière et même les odeurs peuvent m’irriter par moment ou me rappeler de douloureux souvenirs. Je me laisse facilement envahir par une ambiance, quelle qu'elle soit.



Je suis hypersensible. J’ai une grande intuition. Je « size » rapidement si une personne est bonne pour moi ou non. Je capte rapidement si une personne est en besoin. Et cette sensibilité-là me permet d’être plus à l’écoute des autres, plus empathique et plus aidante. Je me soucis sincèrement du bonheur et du bien-être des gens qui m'entourent. Évidemment, tout ça fait en sorte que je suis beaucoup plus compréhensive que la moyenne des gens, qu'on aime se confier à moi. Et cette preuve de confiance, je la savoure ardemment, car c'est ce qui me nourrit.

Et c’est sur ce dernier paragraphe que je m’attarde. Parce que je ne peux pas me défaire de cette hypersensibilité, aussi bien me rappeler régulièrement les quelques (mais oh combien précieux) avantages.


Laurie.

2,232 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon