• Lily

L'euphorie de genre

Mis à jour : mars 30

Vous m’avez surement déjà lu sur le sujet de la dysphorie de genre, ce mal qui me prend d’assaut de temps à autres. Mais il existe également son opposé, l’euphorie de genre. Mais qu’est-ce que c’est ça coudonc? Tu as cogné à la bonne porte pour le savoir! Bon, tu n'auras peut-être pas une définition scientifique de ma part, ni une expertise professionnelle, mais tu vas l’entendre (ben, le lire en fait) d’une personne qui l’a vécu et qui le vit encore!


Déjà là, c’est quoi d’être euphorique? Pense au bonheur, mais décuple ça dans les millions. C’est une sensation vraiment intense de bien-être. Pour certains, c’est manger un bon repas préparer par un être cher. Pour d’autres, ça vient en gagnant un match dans un sport qu’ils pratiquent. C’est vraiment très personnel à chaque personne.


Voilà le moment de focus un peu plus sur mon expérience personnelle. Oui, je suis euphorique pour bien d’autres choses dans la vie. Mais l’euphorie de genre, c’est spécifique quand même. C’est un sentiment d’euphorie que ressent une personne transgenre face à quelque chose qui vient affirmer son identité de genre. Un bon exemple, c’est quand je me regarde dans le miroir avec des vêtements qui me font sentir belle. Ou encore, juste qu’une personne inconnue utilise les bons pronoms en s’adressant à moi dès le départ. Ce sont tous ces petits moments qui viennent créer en moi cette euphorie. Parce que oui, pour beaucoup de personnes transgenres (dont moi), c’est important ces moments d’affirmation. On ne se le cachera pas, ça fait un beau velours sur le coeur. Souvenez-vous qu'on passe beaucoup de notre temps à se torturer à savoir si quelqu'un ne vas pas nous mégenrer. Donc, tous ces petits moments d'affirmation viennent taire petit à petit ces craintes, qui sont plus fortes en général en début de transition.

Il y aura toujours des choses que je n’aimerai pas de mon corps. C’est le cas de la plupart des humains (je ne sais pas pour les animaux, je n’ai pas demandé!). Mais je me concentre plutôt sur ce que j’aime. Ça me permet de repousser les crises de dysphorie, d’être bien dans ma peau. D’être simplement heureuse!


Et vous, qu’est-ce qui vous rend euphorique?


-Lily.

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout