• Victor

L'amour d'une soeur et d'un frère

Je me considère vraiment choyé de pouvoir compter sur ma soeur et mon frère dans mon quotidien, et ce, que ce soit pour affronter les épreuves ou encore partager les joies de la vie. M’avoir procuré cette fratrie est probablement le plus beau cadeau que mes parents m’ont offert, outre celui évidemment de la vie en soi.


C’est drôle un peu le rapport que l’on entretient avec ses semblables. Il y a des chicanes de famille, il y a des points de vue différents, il y a beaucoup d’amour. Le lien qui nous uni est unique en son genre, on pourrait même le qualifier de borderline en quelques sortes.


Pour ma part

Ma soeur et mon frère m’ont toujours supporté en lien avec ma maladie mentale. Plus que cela, ils sont présents pour moi dans ma drôle d’existence.


Certes, je ne peux parler pour eux, or je ne pense pas que la nouvelle aie été un si grand choc lorsque je leur ai appris pour mon trouble de la personnalité. Ils m’ont vu grandir et connu dans l’intimité. Ils connaissent mes paradigmes, ce qui allume mon feu intérieur et ce qui alimente mes parts d’ombres. Mes mécanismes d'interactions avec autrui, ma façon de jongler avec le bonheur et les peines, mêmes mes angles morts. Ils m’aiment comme je suis, car ils me connaissent mieux que quiconque.

À eux, tu ne peux mentir ou inventer l’histoire de ta vie, car ton scénario ils l’ont co-écrit.


Je me mets à leur place et ça doit être spécial de grandir avec une personne qui souffre de la maladie mentale. Tu forges ta personnalité en lien avec ta famille. Tu prends exemple. Ça a sûrement dû les faire réfléchir sur eux. Ça a dû expliquer certaines choses.


Je sais que parfois je leur tombe sur les nerfs, mais ils comprennent que je ne fais pas exprès. Ils font preuve de tolérance.


Les moeurs collectifs

Je pense que l’on sous-estime le rôle et l’importance de sa fratrie. C’est avec eux que l’on partage souvent nos plus vieux souvenirs. Ils sont un peu les gardiens de nos mémoires, des moments charnières de notre passage sur Terre. J’entends souvent mes tantes et mes oncles plus âgés se dire entre eux; t’en souviens-tu la fois que papa…


Ils te présentent leur amis, qui deviennent les tiens aussi. Tu marches dans leurs pas, tu partages souvent les mêmes passions. Tu sais que tu as contribué, de près ou de loin, à leurs réussites. Tu te réjouis qu’ils aient rencontré une personne bien pour partager leur vie et devenir oncle et tante est une si belle réjouissance.


Quand on y pense, les liens entre frères et soeurs ont toujours occupé une place dans l’imaginaire collectif. Qu’ils remontent aussi loin que Caïn et Abel dans la Genèse, Luke et Leia dans Star Wars ou même encore dans les Frères Scott, hihi. On considère ses bons amis comme des frères, on prend soin de nos blondes comme si elles étaient nos soeurs, on est des Frères d’armes lors de la pratique du sport.


Bref, ma soeur et mon frère, je sais que je ne vous le dis pas assez, mais je vous aime.


Victor.

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon