• France P.

Je suis une spoonie

Ce terme anglophone à été lancé par une blogueuse qui traite de maladies chroniques, ces maladies invisibles que personne ne voit mais vit. Spoonie, c’est un terme pour parler de ton énergie face à ces maladies. Je t’explique ce que ça veut dire et comment ça marche ici:


Dans ma journée, j’ai, par exemple, 25 cuillères pleine d’énergie. Je peux peut-être en prendre 1 ½ pour m’habiller autrement qu’en pyjama. J’en dépense 2 pour préparer le dîner et 4 pour le souper. J’en utilise 10 pour travailler mon 8hrs et 2 autres pour jouer à des jeux ou faire des trucs personnels. Tu me suis jusqu’à maintenant ?


Maintenant, supposons qu’une activité se rajoute à mon horaire, comme par exemple une rencontre de parents. Ce sont 2 cuillères de plus dans ma journée que je consacre. Si je n'avais pas déjà dépensé ce qui me restait de cuillères en faisant du ménage, je suis correcte. Si non, je me dois d'hypothéquer ma journée du lendemain. Lors de ma prochaine journée, je n'aurai donc que 22 cuillères d'énergie à ma disposition. Alors, je fais quoi, moi, le lendemain? Je vais manquer d'énergie pour effectuer certaines tâches, non?



Voici maintenant où le terme Spoonie prend tout son sens. J’ai calculé mon énergie depuis des mois comme si elle était quantifiable en chiffre, telle de petites cuillères de sucres. Et je dois faire attention à ne pas me sur-taxer.


Pour faire le plein, c'est fort simple, il suffit de trouver notre façon de se ressourcer. De mon côté, c'est fort simple. Je dors! Pour d'autres, la marche ou le repos sera suffisant. Nous ne sommes donc pas des paresseux, mais des gens fatigués, pour qui, certaines activités condamnent plus de cuillères que chez d'autres. Il y a une grande nuance ici.


Nombreux sont ceux qui, sans s'en rendre compte, calcule leur énergie de cette façon. Cette théorie s’applique d'ailleurs à pas mal tout mon petit monde autour de moi.


Bref, que ce soit pour une séance photos ou encore une journée avec la famille, je dois toujours surveiller ma réserve d'énergie afin d'être certaine d'être en forme le lendemain pour mes prochaines activités.


Allez je retourne à mes trucs !


A pluche !

France P.




*À noter que nous tentons doucement d'intégrer l'écriture inclusive dans tous nos textes. Pour en apprendre davantage sur le sujet, nous vous invitons à consulter l'Office québécois de la langue française.


161 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout