• É.

Je suis une «control freak»

Je suis le genre de personne qui est toujours trop bien organisée. Le genre de personne qui commence ses boîtes de déménagement 2 à 3 mois d'avance. La fille à qui on dit qu'elle exagère de toujours tout planifier à l’avance chaque chose. Mais moi, ça me fait faire des palpitations cardiaques, la possibilité d'être en retard pour quoi que ce soit.


Je suis la fille qui hyperventile à l'idée de ne pas être prête à toute éventualité.


Je prends tellement de temps pour tout organiser, tout penser et prévoir. Je revois les scénarios pour choisir la meilleure option que j’en passe des nuits blanches. Donc l'idée que tout ne se passe pas comme prévu s'immisce dans ma tête, ça bourdonne autour de moi, ça me donne mal au cœur. Je ne pense plus clairement.


On m'a souvent dit que j'étais une gère-mène, de lâcher prise, que dans la vie, il n'y en a pas de problème, que des solutions! Mais ça me prend de l'énergie, moi, de trouver une solution. Une solution à une planification déjà pensée de toutes les façons.



Ça me donne des sueurs froides lorsque les gens font des choix qui peuvent m'affecter et que je ne peux pas contrôler ces décisions-là. Certaines personnes de mon entourage lancent souvent à la blague que c'est moi qui porte les culottes dans mon couple. Parfois, les commentaires sont méchants. De là à dire que mon copain n'a pas le droit à son opinion et qu'il doive suivre la cadence sinon il va se le faire dire.


Je suis une «control freak», qu'est-ce que je peux dire de plus?


Et sincèrement, ça me fait de la peine. Ça me fâche d'être comme je suis. D'être la fille qui fait de l'anxiété lorsqu'elle n'a pas le contrôle sur ce qui la concerne. Car tout ce que je fais, je le fais pour me protéger.


J'aimerais tellement ça décrocher et me dire que ce n’est pas grave, que je vais gérer ça plus tard. Mais pour moi, ça me demande une dose d'énergie supplémentaire que je n'ai pas nécessairement.


Par moment, je me console en me disant qu'à travers le temps, j'ai réussi à trouver des solutions gagnantes pour me gérer.


Et surtout, j’apprends encore que je n'ai pas à m'excuser d'être comme je suis.


- É.

122 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout