• France P.

Je ne suis pas désolée d'être ce que je suis

Mis à jour : sept. 5

Une blague circule beaucoup sur internet disant que nous sommes Canadiens quand nous passons notre temps à dire "désolé". Mais quand tu as une maladie mentale, un passé d’abus mentale et physique, tu as une tendance à dire "je suis désolée" à tout ce qui se passe dans ta vie. Tu t’excuses de t’excuser. Tu t’excuses de pleurer, t’excuses de penser un peu trop ou même pas assez. Tu t’excuses d’oublier ou de ne pas avoir d’énergie. Mais pour une fois dans ma vie, je ne veux plus m’excuser.


Je n’ai pas choisi d’avoir un débalancement dans mon cerveau. C’est la génétique, les années de bullying et comment j’ai grandi qui on créé ça. J’aimerais dont mieux être équilibrée et capable de sortir sans partir à pleurer car il y a trop de bruit autour de moi. Je travaille très fort pour le réussir. Je fais des efforts chaque jour pour faire mieux que la veille. Je ne m’excuserai jamais pour tout ce que j’ai vu ou fait dans ma vie! Ça fait de moi celle que je suis et celle que je serai.

Je n’ai pas choisi d’être toujours fatiguée et à cours de motivation. Si tu savais comment j’aimerais 100 fois mieux être dehors avec toi à faire de l’exercice, voir d’autre personne et m’amuser. Mais non, je suis présentement en pyjama dans mon salon en train de regarder "La porte des étoiles : Atlantis" pour la 4ème fois avec ma femme. Donc non, je ne suis pas désolée de prendre ma fatigue et la transformer en mode "je prends du temps pour moi".


Je donnerais cher pour ne pas avoir à faire un pilulier à chaque semaine. Oui, je suis d’accord que ce n’est pas ce qui me défini, mais c’est quand même une grosse partie de moi qui me permet d’être fonctionnelle. C’est du chimique à 100% pour éviter que je ne fasse une grosse connerie. Donc non, je ne suis pas désolée de refuser le 2ème verre de vin que tu m’offres parce que ce verre-là va me donner un effet similaire à des relaxant puissance mille.


J’aimerais tant avoir la confiance en moi que toi tu as. Mais non, à la place, j’ai des doutes qui vont faire de moi une personne prudente et attentive à ce qui se passe autour d’elle. Ma confiance en moi, c’est ici! Sur ce blogue! Dans la vraie vie, je me cache derrière mes blagues douteuses sur mon poids, mon humour noir et assez abrasif et surtout derrière ma face de "Tsé les enfants là, ben …" Donc non, je ne m’excuse pas d’être une mauvaise humoriste, car cette humour-là, c’est ma confiance en moi!


Oui je le sais, je chiale, encore et toujours sur tout et rien. Oui je sais que je parle juste d’enfants, de la transition de ma blonde, de mon travail et de café. Oui je sais que quand je parle de moi, c’est sûrement pour dire « Je vais bien » quand dans le fond, ce n’est peut-être pas le cas. Je ne vous dis pas comment je vais vraiment pour ne pas vous faire peur, pour ne pas que vous rentriez dans ma noirceur. Donc non, je ne m’excuse pas d’être en mode "masque" finalement, car ce masque-là, c’est un peu ma porte de sortie s’il y a quelque chose.


Je ne m’excuserai jamais pour ma fatigue, mes sautes d’humeur, mes enfants, mes doutes, mon humour un peu bidon, mes pilules, ma vie mouvementée, mes angoisses, ma générosité, moi. Mon passée a fait de moi celle que je suis. Mon avenir m’appartient. Je vais continuer de travailler autant que je le peux sur mes défauts pour en faire des forces, mais ne me demandez pas la lune! Je ne m’excuserai jamais d’être celle que je suis.


Miss F.

555 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon