• Victor

Je ne sais pas pourquoi

Il fait beau dehors, la plus belle journée de 2019 jusqu’à présent. Hier soir, je me suis endormi et tout allait bien. En me réveillant ce matin, je savais que quelque chose n’allait pas. Je ne me sens pas bien, je suis triste, j’ai envie de pleurer. Il n’y a aucune raison, vraiment.


C’est peut-être le stress de recommencer le travail cette semaine, après avoir été en arrêt de travail obligé. Pourtant, j’ai hâte de recommencer. J’ai moi-même diminué la durée de ce congé forcé parce que je me sentais mieux et apte à recommencer progressivement.


C’est inexplicable et c’est ce qui fait que c’est difficile de vivre avec un trouble de personnalité limite. Quand tu te lèves et que tu es joyeux, c’est beau, tu changerais le monde à toi seul. Des journées comme celle que je vis aujourd’hui, c’est beaucoup moins agréable. Ce qui est encourageant du moins, c’est que maintenant je sais pourquoi je me sens ainsi. J’ai une explication, je suis borderline.

Je me rappelle quand je ne le savais pas. C’est épeurant, c’est incompréhensible. Tu te demandes ce que tu as fait à la vie pour vivre ça. Pourquoi toi et pas les autres? Tu penses que tu vas être dans cet état toute ta vie, qu’il n’y aura pas jours meilleurs qui t’attendront.


Je ne pense pas qu’il y aille un million de chose à faire. Je vais le vivre et ça va passer. J’ai surmonté des épopées beaucoup plus intense dans ma vie. Je ne sais pas je vais vivre ce marasme pour combien de jours, mais depuis que j’ai reçu le diagnostic, je sais que ça va finir par passer. Qui sait, peut-être que demain tout ira mieux. C’est cocasse, pour ainsi dire, quand on prend une minute pour s’y arrêter et y réfléchir, le fait de vivre dans l’incertitude émotionnelle. Ne pas trop savoir avec quel Victor on aura à faire durant sa journée.


Je remercie la vie d’avoir mis sur mon chemin la personne qui m’a diagnostiqué. Grâce à elle, je sais qu’il y a de l’espoir et du beau qui m’attend, quelque chose sur lequel je peux m’appuyer. Aujourd’hui, c’est le cas de le dire, je vais traverser les tempêtes, une à la fois.


Victor.

20 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon