• É.

Je le sais que tu as peur

Je le sais que tu as peur.


Tu as peur de te montrer vulnérable. En même temps, c'est normal.

Tu as l'impression qu'il n'y a que toi qui peut comprendre toute la force nécessaire que ça prend et l'angoisse que ça crée de te lever certains matins.

Tu as l'impression que personne ne peut réellement comprendre à quel point ça fait mal quand ton estomac se noue, que ta tête bourdonne, que tes pensées sont troubles et que ta respiration est courte.

Tu as l'impression que puisque c'est toi qui la ressens, cette douleur-là, et bien il n'y a que toi qui peut la comprendre.


Tu as peur de tes émotions, de ce que tu peux voir, faire, ressentir, dire.

Tu as peur de faire une crise, encore.

Tu as peur de ne pas réussir à te lever un matin pour faire ta To Do List de la journée.


Tu as tellement peur que chaque fois qu'une chicane éclate, tu cherches à fuir et à quitter cette personne qui t'est chère. Celle avec qui tu tentes de construire quelque chose.


Ce n'est pas que tu ne l'aimes pas, loin de là. Tu ne veux simplement pas lui faire endurer, une fois de plus, cette crise d'émotions qui pourrait être pire que la précédente. Tu veux la laisser aller, car tu ne veux pas gaspiller son temps précieux. Tu as l'impression de ne pas être à la hauteur de la personne fantastique qu'elle est.


À quelque part, tu te sens égoïste de te sentir bien avec elle, car tu as l'impression de juste lui jeter tes émotions en plein visage sans préavis. Et pourtant, tu as peur de quitter cette personne. Ça fait différent de ressentir de la sincérité et de la douceur.


Je le sais que tu as peur. En même temps, c'est normal.


Ça fait peur l'inconnu.

Ça fait peur quand quelqu'un te tend sincèrement la main pour une première fois.

Ça fait peur quand quelqu'un ne valide pas juste tes bonnes journées, mais ta personne tout entière. Tes insécurités. Tes vagues d'émotions incontrôlables. Tes démons. Tes diagnostics que tu tentes toi-même de valider encore parfois.


Tu dois affronter cette peur. Tu le peux.

Prends la main que cette personne te tend.

Reprends ton souffle.


Tu n'as plus à avoir peur. Tu n'es plus seule contre toi-même.


-É.

566 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon