• France P.

J'aimerais

Mis à jour : sept. 5

Il est minuit et, surprise : Je ne dors toujours pas. Je suis même en train d’écouter mes listes de chansons de 2015.


2015, aussi appelée l’époque où ma vie n’était que le huitième de ce qu'elle est présentement. L’époque où juste penser un peu rapidement me précipitait dans une marrée noire de douleur. L’époque où ma santé mentale n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui. L’époque où mon monde n’était que noirceur et où le bonheur n’avait pas sa place. Ce que le temps a passé depuis! La moitié d’une décennie. La moitié de la vie de ma fille. Le début de celle de mon fils. Dire que depuis, tout a changé.


Je parlais avec quelqu’un cette semaine et j’ai réalisé que j’aimerais vraiment faire de mon talent pour la photo quelque chose en rapport à la santé mentale. J’aimerais être capable de prendre en photo ce que représente la santé mentale pour les gens. Prendre une photo de vos états d’âmes et de vous montrer que la vie peut changer du jour au lendemain pour le meilleur. Je veux pouvoir vous montrer que la noirceur qui est présente maintenant, ne sera plus là demain. Que les angoisses de cette semaine seront choses du passée dans quelques heures.


Chaque personne a un visage différent, tout comme la maladie mentale. Chaque diagnostic est personnel et ne sera jamais identique à celui d’un ou d’une autre. Chaque vécu est unique, mais aussi enrichissant d’une personne à l’autre. Il suffit d’écouter ce qui se dit. Il suffit d’ouvrir sa tête et son cœur à l’autre pour comprendre que notre réalité n’est pas celle d’un autre, mais que ça ne veut pas dire que les autres n'ont pas un petit quelque chose qui se rapproche de vous. Ce sont ces différences et ces ressemblances qui font de nous ce que nous sommes. Des êtres pleins de couleurs et de ressentis.


Nous tenons peut-être que de peine et de misère comme ces souliers, mais nous tenons!

Je rêve de pouvoir accrocher sur un mur les photos de personnes atteintes de maladie mentale dans leur quotidien pour montrer à quel point nous sommes tous des êtres rempli d’histoires. Que nous sommes parmi toute cette marée de gens qui nous entourent quotidiennement. Je rêve de mettre des visages sur des diagnostic pour faire comprendre que la maladie mentale, ça touche tout le monde. Les plus faibles, comme les plus forts. Les plus riches, comme les plus pauvres. Je rêve de mettre un baume sur le tabou de la maladie mentale. Je rêve de faire voir que d'avoir une maladie mentale, ce n’est pas la fin du monde. Que c’est seulement une porte vers un univers rempli de douceurs envers nous-même et les autres.



Embarquez vous avez moi?

Bonne nuit mes tempêtes!

France P.

329 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon