• France P.

J'ai peur d'avoir peur

Je suis une personne très anxieuse dans la vie de tous les jours. J'ai peur d’avoir peur de tout. J'ai peur de manquer de nourriture, j'ai peur de perdre mon emploi, j'ai peur de faire du mal aux gens que j’aime, j'ai peur que les gens que j’aime me fassent du mal, j’ai peur d’essayer de nouvelles aventures, car j’ai trop peur de manquer mon coup. Je suis une personne qui doute à propos de tout et de rien.

J’ai peur, car mon cerveau n’est aucunement rationnel. C’est un peu comme si toute logique me quittait dès que je me lève du lit. C’est un peu comme si je n'avais aucun pouvoir sur mon âme et sa douleur. Je suis une peureuse et je m’assume! J’assume que j’ai la frousse de manquer de quelque chose ou de rater un bateau et ce même si je ne fais pas le premier pas.

Et ça, c'est un truc «poche» de ma vie. Je manque toujours les bateaux, car je ne suis jamais assez. Je suis quelqu’un de sociable, mais selon plusieurs de mes employeurs, je n’ai jamais ce qu’il faut pour avoir un emploi ou une promotion. Un peu comme si j’étais simplement un meuble dans l’entreprise qu’on dépoussière de temps en temps, mais qu’on apprécie à cause de sa personnalité très «maman». J’ai peur qu'un jour tout ce dépoussiérage me fera manquer une opportunité en or, car j'ai trop peur de prendre les devants. J’ai peur du rejet, j’angoisse à l’idée de me faire dire non.

Cette année pour ma fête, je me suis offerte un cours en lancement d’entreprise me disant que: Qui sait, un jour je vivrai peut-être de ma photo? Mais que pour ça, j’ai besoin d’aide pour me partir. Puis est venu le premier cours. Le prof : «Ah! Ça se fait encore de la photo professionnelle? Je croyais que les cellulaires faisaient très bien le travail.»

Si vous saviez à quel point j’ai pleuré le soir même en me disant que mes rêves étaient impossibles et que jamais je ne pourrais faire autre chose de ma photo qu’une passion.

J’ai l’impression que chaque fois où je me découvre un nouveau but dans ma vie, on me fait comprendre que ce n’est pas réalisable. Mon anxiété monte, elle grimpe encore et encore. Doucement, je comprends que j’ai encore manqué un bateau. J’ai encore manqué ma chance, qu’elle ne reviendra sûrement pas et que je fais tout ça pour rien. J’ai peur d’avoir pris le mauvais chemin plus jeune et que j’aurais dû essayer encore plus fort. J’aurais dû me battre autant pour mon rêve que pour ma vie. J’aurais dû essayer de réaliser mon rêve au lieu de m’apitoyer sur mon sort. Est-ce que j’ai tort?

Tranquillement, je laisse le temps faire son œuvre. Je vais faire ce que je voulais de ma vie. Je vais réaliser mon rêve de douceur. En attendant, laissons les choses aller et trouvons une manière de faire descendre l’anxiété. Facile à dire ça…

France P.

334 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon