• France P.

J'ai besoin d'être écoutée!

Je suis «pissed»! (Frustrée, en tabarnack, en colère, VRAIMENT PAS CONTENTE LA MATANTE!) J’essaie de me trouver un psychologue depuis au moins 1 mois. Ça fait des semaines que j’envoie des demandes par dessus demandes pour me trouver un psy et ça fait tout aussi longtemps que je me fais dire soit :


- Je ne prends plus de patient.

- Ma liste d’attente a une liste d’attente.

- Désolé, tes diagnostics sont trop gros pour ce que je peux offrir.

- Désolé, je ne peux offrir un suivi à long terme (oui oui on me l'a dit).

- Vos besoins sont trop grands pour ce qu'un psy soit suffisant (oui oui ça aussi on me l'a dit).


J’ai écrit à près de 15 psychologues au privé, contacté le PAE (programme d’aide aux employées) et j'ai tenté le service public également. Les psys du public sont tous ultra débordés et n’ont plus de place. Le PAE ne peut pas m’aider, car mes besoin semblent être trop grands pour leur capacité et le privé … Prochain sujet! C’est un peu comme si j’étais un cas désespéré qui désespérait tout le monde … désespoir! Pour une fois que j'ose demander de l'aide pour moi... il n'y en a pas!


Avez-vous déjà été à la recherche d'un psy? C’est comme magasiner un maillot de bain! C’est l’enfer!


Quand on navigue sur le site de l'ordre des psychologues du Québec, nos recherches sont dirigées. Cela dit, ce n'est pas adapté à tous. Tout d'abord, il nous faut choisir 2 sujets qui nous touche vraiment. Seulement 2. Le problème, c'est que j'ai beaucoup plus que 2 diagnostics et le trouble schizo-affectif n'y figure même pas. Par la suite, nous devons choisir un type d'approche. Deuxième problème : Je ne connais rien là-dedans. La méthode pleine conscience, le EDMR ou n'importe quelle autre technique... C'est du chinois pour moi. Finalement, nous devons sélectionner notre code postal. Et si j'avais déjà contacté les professionnels de ma région? S'ils m'avaient déjà tous dit non? Si j'ai envie de consulter dans ma ville voisine?


Habituellement, pour trouver LE bon psy, on nous dit d'y aller au feeling, que ça se magasine et que ça se sent, ces choses-là. Ben moi, je n'ai pas ce luxe-là. Je vais devoir accepter le premier qui me dira oui. Je n'aurai pas la chance de choisir à qui je me confierai. En espérant que je me sentirai à l'aise de raconter mes problèmes.


Mais là, je ne suis pas en train de dire aux gens de ne pas consulter! Au contraire! Je ne veux pas vous décourager, ce n'est pas mon but. Mon but, c'est de démontrer comment pour certaines personnes (genre moi), ça peut être compliqué lorsqu'on est pris avec une multitude de diagnostics, une réalité particulière et un horaire atypique. Et c'est dommage parce que j'ai tellement besoin de vider mon coeur rempli de beaucoup d'années de rancune et de douleurs.


Que tu sois dans ma situation ou non, si tu ne vas pas bien, va chercher de l'aide. Je te jure que, quand tu finis par rencontrer quelqu'un, ça fait vraiment du bien. C'est vraiment bénéfique pour ta tête lorsque tu es écouté et guidé dans ta démarche. Et si malheureusement tu es comme moi, dans une situation particulière, je sais que ce n'est pas évident, mais ne désespère pas!


Lâches pas! On va finir par le trouver, le bon psy!


France P. (qui a presque passé toute sa frustration, merci la thérapie par l'écriture)

242 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout