• La fougueuse

Isolement volontaire et trauma


La tourmente va et vient, comme l'eau de cette rivière, parfois calme, parfois tourmentée.


Jamais je n'aurais pensé, dans ma vie, que d'autres personnes que moi, sans être un survivant du cancer, pouvaient s'imaginer ce que c'est notre vie, notre trauma. On va pas se le cacher, l'isolement volontaire en plein traitement de chimiothérapie, ça fait partie de ta vie quand tu es immunodéprimée: la crainte des microbes, d'attraper un virus, de tomber malade, éviter les lieux publiques par précaution.


Jamais de ma vie je n'aurais pensé devoir revivre ça, encore moins de façon volontaire. Maintenant, même si je ne présente aucun symptômes de Covid (parce que je ne suis pas sortie pratiquement depuis 3 semaines), je m'isole volontairement, pour protéger mon copain asthmatique, pour protéger mes amis qui ont le cancer, pour les gens âgés, parce que je sais ce que c'est de vivre avec la peur de mourir si tu attrapes quelque chose quand ton système immunitaire est faible. Je sais exactement ce que c'est. Vous le savez tous maintenant ce que c'est de vivre avec cette peur.


Dans mon cas, je partage votre peur et je dois jongler parfois avec le trauma qui me revisite, qui me fait un petit signe de la main, pour me rappeler que je suis encore bien vivante, pour me rappeler à quel point j'ai de la chance d'être en santé, mais à quel point cette santé ne tient bien souvent qu'à un fil.


Alors faites attention à vous, faites attention aux autres autour de vous. Profitez de chaque instant de ce confinement: pour faire le point, pour dire aux gens que vous aimez à quel point vous les aimez, pour rire, pleurer, crier, VIVRE.


Respirez, souriez et tout va bien aller, parce que j'y crois, parce qu'ensemble on peut tous y arriver.


La fougueuse.

140 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon