• denaultc

Histoire de naissance (partie 1)



Une fois le secondaire terminé, j'étais enfin soulagée d'en avoir fini avec cette école qui me laissait des souvenirs amers. J'avais hâte de poursuivre mes études pour me rapprocher de mon rêve ultime: devenir une enseignante.


À l'âge de 18 ans, j'ai fait la même chose que plusieurs, profiter de ma jeunesse en sortant dans les bars et en revenant à des heures impossibles. Je dansais avec mes amies et parfois avec des gars, mais sans plus. J'ai un jour rencontré un garçon par l'entremise d'une amie et je trouvais qu'il avait l'air sympathique. Nous nous sommes ajoutés sur Facebook et nous nous sommes revus à plusieurs reprises pour ensuite devenir un couple officiel. Ce garçon est encore aujourd'hui mon conjoint. Laissez-moi vous raconter où l'histoire est devenue un peu moins belle.


En 2017, je suis tombée enceinte pour la première fois et nous étions au comble du bonheur. On ne pensait pas que cela allait arriver aussi vite après seulement 1 mois d'arrêt de ma contraception. J'ai commencé à être très anxieuse, car j'avais peur de perdre le bébé avant que cela fasse 12 semaines. À l'échographie de 12 semaines et à mon rendez-vous avec ma sage-femme pour écouter le cœur, j'ai été enfin rassurée. Tellement soulagée, que j'en ai perdu connaissance en plein souper de Noël de tous les employés de mon chum.


Je suis partie en ambulance et j'avais peur d'avoir perdu le bébé, car j'étais mouillée dans l'entrejambe. Finalement, tout était normal, mais moi j'avais fait un choc Vagal. Le docteur m'a donc suggéré de prendre ça mollo et de trouver des moyens pour m'apaiser.

Le reste de la grossesse s'est bien déroulée, mais la fin a été dure. J'avais des brûlements d'estomac et j'avais de la difficulté à bien dormir dû à toutes les douleurs physiques que j'avais. La fameuse journée arriva: j'avais des contractions et je suis allée prendre un bain. Ça a eu pour effet d'augmenter mes contractions et on a dû appelé à la maison des naissances. La route a été pénible, car aucune position n'était confortable. J'avais hâte d'être dans le lit et de me faire couler un autre bain. Entre temps, ma sœur avait été contactée afin qu'elle vienne nous rejoindre puisqu'elle assistait à l'accouchement. J'étais tellement contente de la voir arriver. Elle m'a aidée à vivre mes contractions une à une.


J'ai été dans le bain avec ma soeur et ensuite avec mon conjoint. J'ai commencé à pousser dans le bain et pendant un bon moment. Ma sage-femme vérifiait les signes vitaux du bébé régulièrement et tout d'un coup les battements de son coeur ralentissaient. On a dû sortir du bain pour faire un examen et c'est là que j'ai su que mon bébé arrivait en postérieur... Il était mal placé pour sortir. Dans ma tête, il arrivait par les fesses. Je paniquais ! Qu'allait-il arriver ? La seule chose que je savais à ce moment, c'est que je devais être transférée en ambulance pour aller à l'hôpital.


C'est LA chose que je redoutais le plus et que j'avais inscrite dans mon plan de naissance... Je DÉTESTE les hôpitaux ! Pourquoi moi ?


Cassandra




*À noter que nous tentons doucement d'intégrer l'écriture inclusive dans tous nos textes. Pour en apprendre davantage sur le sujet, nous vous invitons à consulter l'Office québécois de la langue française.

123 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout