• Laurie

Et si avoir une santé mentale fragile était en fait une bénédiction?

Il est orgueilleux, égoïste et traineux ? Ça tombe bien parce que je suis colérique, braillarde et soupe au lait. La différence entre lui et moi? C'est que dans mon cas, on a étiqueté ma personne. On m'a dit que j'avais un Trouble de la Personnalité Limite.


Est-ce que je suis parfaite? Non, certainement pas. Je viens tout juste de nommer le plus facilement du monde mes 3 pires défauts, et bien que je travaille énormément sur moi, je ne crois pas arriver à m'en débarrasser complètement. Est-ce qu'il est parfait? Pas plus que moi, absolument pas. Mais dans son cas, ses défauts, bien qu'ils affectent son quotidien, ne semblent pas affecter son niveau de bonheur ni son état mental. Joue-t-il à l'autruche? Est-il dans le déni? Ou peut-être que c'est vrai, que ses défauts, il les endure sans trop de dommages. Et c'est exactement ça qui est dommage.


Il y a des millions d'inconvénients à avoir une santé mentale fragile.Chaque diagnostic nous apporte son lot de défis quotidiens. Certaines journées, on n'en peut plus et on est désespéré à l'idée de pouvoir enfin aller se coucher, question que ça finisse. Et malheureusement, ce sont précisément ces nuits-là qui sont les plus souffrantes et font de nous les meilleurs insomniaques qui soient.


Par contre, ma santé mentale, toujours fragile, me force à me dépasser, à être constamment en évolution et à me remettre en question. Grâce à cette santé mentale, je ne suis pas figée dans le temps. Je suis toujours en pleine introspection, à vouloir devenir la meilleure version de moi-même.


"A little more kindness, A little less judgement "

Pas que les gens sans étiquette sont tous figés, têtus et non évolutifs. Mais reste que c'est souvent dans l'adversité qu'on apprend. Ceux pour qui leur santé mentale ne leur a jamais causé de problème ont tendance à rester dans leurs chaussettes confortables, à ne pas se poser de questions.


C'est vrai que ce n'est pas reposant. Je me sens souvent épuisée, fatiguée, brûlée, etc. Je prendrais bien une pause, une fois de temps en temps, et je surferais sur un petit bonheur quotidien, sans trop de débordements et de questions. Mais je passerais à côté d'une merveilleuse chance de devenir un être humain extraordinaire.


Je suis une bien meilleure personne depuis que je suis consciente de mon état mental chambranlant. Et j'avoue qu'avant, j'étais définitivement plus centrée sur moi-même. Je croyais que mes opinions et ma vision du monde étaient la seule vérité et que tout ceux qui n'y adhéraient pas avaient tort. C'est probablement la cause des nombreuses colères qui m'ont habitée pendant longtemps. Si je ne suis plus cette humaine chiante, c'est en majeure partie grâce à ma santé mentale qui m'a poussée à sortir de ma zone de confort et à me remettre en question.


Merci à ma santé mentale fragile de m'avoir permis d'être qui je suis!


Laurie.

714 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon