• La fougueuse

Du temps pour soi

Mis à jour : 18 sept. 2019

Je n’ai pas écrit ici depuis plus de deux semaines, je dois dire que j‘ai surmonté une tempête, un creu parmi les montagnes russes qu‘apportent le fait de vivre avec un trouble anxieux au quotidien. Je n’arrivais pas à venir écrire ici, en plein coeur de la tourmente. J’assume aussi en ce moment les coûts de la productivité que je m’oblige sans cesse, je travaille à réapprendre à prendre soin de moi, je viens de frapper un mur, une fois de plus.


Je vis une période de changements en ce moment, ces périodes ont toujours apporté son lot d’angoisses, voilà que s’est ajouté les effets secondaires de l’ajustement à la nouvelle médication, c’en était trop. J’ai dû prendre la décision de reporter quelques projets à plus tard, prendre du temps pour m’arrêter et réfléchir, me mettre en priorité (chose qui n’existe pas dans mon vocabulaire courant).


Voilà qu’en thérapie je réalise à quel point je me suis longtemps coupée de mes propres émotions. Quand les angoisses augmentent, je me lance dans des activités et des projets pour me garder la tête occupée, résultat: je m’épuise. Si je m’arrête, je me retrouve avec un torrent d’émotions et d’angoisses à gérer, je tente donc de trouver encore plus de distractions. L’été venu, je survis, je tente de remonter la pente, l’automne et le retour au travail arrive, je suis pleine de bonne intention, mais je ne vois pas la force de tout surmounter. Janvier arrive, nouvelle année, nouveau départ, nouveaux projets, mon petit hamster n’arrête jamais, ainsi va ma vie.


À trop vouloir courir, on finit par se perdre, par oublier dans quelle direction on voulait aller. Aujourd’hui, je veux prendre le temps de regarder vers quelle direction je veux aller.


La fougueuse.












300 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon