• LMM: Elle aime même

Du conte de fée au drame psychologique -Partie 1

Mis à jour : sept. 4


Quand j’étais jeune, j’ai vu le film, Les nuits avec mon ennemi. Ce film m’a vraiment mise à l’envers. Je voyais une femme qui avait pris tout son courage pour se sortir de cette relation épouvantable. Je me demandais ce qui était arrivé à son rêve de princesse pour devenir aussi morbide. J’aurais voulu savoir à quel moment dans une relation on donnait le droit à quelqu’un de nous traiter de la sorte. Ce genre de personne qu’incarne cet acteur est clairement un pervers narcissique. Il ne pense qu’à son plaisir et prend jouissance à écraser l’autre. J’étais très troublée par ce visionnement et je me pensais à l’abri de tout ça….


J’ai aussi visionner quelques films de Disney quand j’étais petite et je croyais que cela pouvait réellement arriver de tomber follement amoureuse de quelqu’un d’extraordinaire. Bien oui, j’étais bien naïve d’y croire. C’est bien rare qu’on nous assoyait devant un film où il y avait une relation ordinaire, d’égale à égale entre un homme et une femme. Ce n’est pas très vendeur ce style d’histoire


Je sais aussi que ce n’est pas la réalité de chaque femme, mais il peut arriver qu’on tombe sous le charme du mauvais numéro dans sa vie amoureuse. Oh que oui, ils sont charmants ces hommes qu’on identifie comme des pervers narcissiques ! Ils se présentent parfaits, enjôleurs, aimés de tous. Ils attirent l’attention sur eux et sont entourés de gens qui les écoutent. Ils sont vantards et font beaucoup de bruit pour devenir le centre de l'attention. Je me rappelle bien dans le film Les nuits avec mon ennemi ou plus récemment dans la série Dirty John que ces hommes nous disent tout ce qu’on veut entendre pour nous séduire. Leur côté sadique ne transparaît pas au début.


Vers la fin de la vingtaine, je suis tombée éperdument amoureuse du jeune homme qui me couvrait de cadeaux, de lettres d’amour, de sorties et d’attention. Il était plus que parfait en tous points. Il faut dire que j’ai quitté le père de mon fils pour lui, car il ne me remarquait plus ...donc, lorsque ce gentleman que j’ai rencontré m’a traitée comme une princesse, je me suis laissée envoûtée. Je ne pensais pas que je verrais mon prince charmant se transformer en Lucifer. Pourtant, je me suis retrouvée un jour au beau milieu d’une relation toxique...Que celles qui n’en ont vécues aucune lèvent la main!


Il faut dire qu’on tombe toujours amoureux de ce que nous avons besoin… donc ici j’avais besoin d’être valorisée et adorée. C’était un vrai rêve...tsé le genre de façon que tu voies l’Amour quand tu es toute petite et que tu te dis que, quand un homme se présentera à toi sur son cheval blanc, tu embarqueras volontier. Qui n’a pas voulu réécrire une histoire avec une fin aussi idyllique que dans les contes de fées? Ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants….


Mais dans chaque histoire, il y a un début, un milieu et une fin. Ce début était parfait, mais le milieu s’est de plus en plus dégradé, car le charmant jeune homme s’est montré tel qu’il l’était une fois la folie amoureuse des débuts évaporée. Au cours d’un peu plus d’une décennie dans cette relation, elle est devenue lentement mais sûrement toxique. La violence verbale m’a anéantie peu à peu… à suivre!


LMM

506 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon