• marytands

Dans ma tête : plus ou moins

Mis à jour : sept. 5

Bon, cette fois je dois parler d'un aspect qui a bien forgé une partie de mon manque de confiance en moi.

L'intimidation.

On en parle souvent mais les effets de celle-ci peuvent être très récurrents même à l'age adulte.

Les : ''tes belle, tes fine, tes intelligente'' sonnent tous comme des mensonges.

Je travaille sur moi depuis plus ou moins 10 ans afin de reconstruire la confiance en moi.

Tous ces jours à l'école à me faire dire que j'étais stupide, laide, étrange, trop ci, pas assez ça, etc., ont fini par s'encrer dans mon esprit et même dans ma personnalité.


J'ai fini par croire tout ça, que je ne méritais rien et que je n'étais jamais assez bien pour quoique ce soit, que je n'avais aucun droit. Tout ça a eu des répercutions sur mes notes et mon humeur; combien de fois j'ai dû partir à l'heure du dîner parce que j'en avais assez de me faire rabaisser et que je n'avais pas envie d'encore manger dans les toilettes, de me cacher constamment. Je me réfugiais chez moi à l'abris de tout ça. Mes parents ne me croyaient plus puisque je les appelais au moins une fois par semaine. Je ne leur en veux pas du tout, il ne savaient pas que c'était aussi difficile, ils pensaient que j'évitais seulement des cours par paresse. Je cachais bien mon jeu. À force de cacher mes sentiments, j'ai fini par croire que je ne ressentais plus rien du tout, probablement pour me protéger de mes émotions.


Donc a présent, j'essaie de me bâtir une confiance en moi et me dire que je mérite le mieux, ce qui n'est pas toujours évident. De reconnaître mes émotions et de m’exprimer est un défi en soi.

J'aimerais tant pouvoir m'impliquer activement pour montrer aux enfants que l'intimidation a beaucoup plus de répercutions que l'on pense; accepter les différences puisque nous en avons tous.


Marytands.

191 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon