• Kayssie

Course folle

Tant d'années j'ai espéré le trouver.


J'ai parcouru des milliers de kilomètres à sa recherche, comme une chercheuse d'or.


À plusieurs reprises, j'étais convaincue de le tenir fermement entre mes doigts, et, en un battement de cils, il était disparu.


Le sens de la vie pourtant, n'est pas si nomade et sauvage. Il aime avoir l'attention rivée sur lui.


Les plus philosophes le trouvent fascinant, les plus mélancoliques le trouvent décevant, somme toute il est bien réel.


Le sens de la vie n'est pas immuable. Il n'a ni forme ni couleur. Il est fluide et infini.


Seulement, nous nous sommes égarés en chemin. Nous avons eu tort à son sujet.


Une part de lui aimerait qu'on le côtoie le plus tôt possible, l'autre croit qu'il vaut mieux aller à sa poursuite. Au fond, il désire que nous acceptions de vivre cette aventure.


Il m'a fait pleurer. Il m'a conduit là ou je suis. Mais par dessus tout, aujourd'hui j'ai compris où il se trouvait.


Le sens de la vie est partout où je veux qu'il soit. Je le façonne, je le décore, je le sculpte. Il ne se trouve dans aucun livre.


Le sens de la vie, le mien, c'est moi qui le portais tout ce temps.

127 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout