• France P.

Continuer son histoire (L'histoire du point-virgule)

On me dit toujours qu’une histoire vaut la peine d’être racontée. Que nos histoires n’ont pas de fin tant et aussi longtemps que nous utilisons le point-virgule ici et là pour continuer la phrase. Mais, connaissez-vous l’histoire du point-virgule et de sa signification? Laissez-moi vous la raconter.


Il était une fois l’histoire de deux petites taches d'encre anodines qui voulaient pourtant dire tant de choses...

Selon le Larousse, voici la définition du point-virgule:

Signe de ponctuation (;) qui sépare deux membres de phrase indépendants l'un de l'autre grammaticalement, mais entre lesquels il existe une liaison logique.

Mais que veux dire le point-virgule dans la vie de tous les jours? C'est le signe qu'une personne s'est battue pour continuer son histoire. C'est faire un lien entre son passé sombre et son futur en choisissant de ne pas arrêter son histoire par un beau matin de janvier. C'est choisir d'apporter une correction à son histoire. C'est choisir de continuer sa vie.


Vous verrez de plus en plus de gens sur la rue avec comme tattoo un point-virgule. J'en fait d'ailleurs partie. La plupart de ces gens se sont battus pour continuer de vivre et ont choisi la vie plutôt que la mort. Je fais partie de ces milliers d'humains qui ont pris le temps de se trouver une parcelle de soleil afin de continuer à vivre.


Des tentatives de suicide, j'en ai sûrement trop à mon actif pour toutes les décrire. Et puis de toute façon, j'ai de la misère à mettre des mots sur les émotions que je vivais à ces moments-là et les raisons qui ont fait que j'ai tenté de mettre fin à mes jours. Ado, j'aurais dit que c'était à cause du "bullying". Jeune adulte, je crois que c'était à cause de la solitude et la souffrance que je vivais. Même dans mes suivis avec mes psys, j'ai toujours eu de la misère à en parler.

Maintenant, à 34 ans, je dirais que c’est la chimie de ma tête qui ne m’aide pas. Ce sont les nerfs, le stress, le surplus d’émotions que je n’arrive toujours pas à exprimer. Le besoin de bulle qui n’est pas respecter. Les petites voix dans ma tête qui me hurlent des demandes d’attention. Mais je me bats. Je fais de mon mieux pour ne pas me laisser abattre et continuer mon combat contre ce noir incessant.

Comme je dis à mes enfants, les nuages noirs dans nos têtes ne sont pas une raison pour se laisser écraser. On est plus fort qu’on le pense. Oui, baisser les bras pour avoir la paix et ne plus souffrir peut sembler facile, mais continuer ton histoire sera beaucoup plus gratifiant. Car tu ne sais pas ce que cette histoire te réserve.

Ne baisse pas les bras!

1-866-277-3553


Bonne soirée,

France P.

295 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout