• unetempetealafois

Bilan 2020 des collabos!


1. Andréa

J'ai commencé à écrire pour UTALF ! Je suis passée à travers une peine de coeur aboutissant à moi contemplant les murs opalins d'un hôpital psychiatrique pour quelques temps. J'ai commencé à voir une merveilleuse psychologue qui m'a redonné goût en la vie et j'ai célébré ma majorité au Canada.


J'ai acheté mon premier automobile, j'ai changé d'appartement et j'ai été acceptée par Psy'chien afin de bénéficier d'un chien d'assistance psychiatrique. Tout cela dans le quotidien de la vie pendant une pandémie mondiale. J'ai balancé d'une jambe à l'autre afin de garder l'équilibre malgré le vent qui me poussait à baisser les bras. J'ai survécu malgré tout et je suis encore ici, assise à mon ordinateur, à écrire. Je suis toujours souriante malgré les chaudes larmes qui ont coulées en 2020.


- Tôt ou tard, on finit tous par se sortir de la tempête.


2. Arielle

En 2020, j'avais l'intention de rendre ma vie plus légère, de miser sur ma santé globale et de réapprendre à me connaître, sans m'imposer de barrières. Ça n'a pas été facile ni parfait, surtout avec un nouveau travail et la pandémie, mais je suis fière d'avoir fait des actions en lien avec mes objectifs.


En prime, j'ai pu expérimenter un étonnant et nouveau pouvoir de lâcher prise, ce qui m'a enfin permis d'ajouter du plaisir dans ma vie malgré certains soucis ! En 2021, j'aimerais poursuivre ma quête, tout en améliorant certaines de mes habitudes pour une meilleure santé physique, sans nuire à ma santé mentale.


3. É.

En 2020.

Je me suis finalement retrouvé en chemin. Je m'étais perdu depuis plus de 2 ans et c'était dur d'avoir deux minutes pour moi toute seule.

J'ai vécu les plus grosses crises d'anxiété et les plus gros épisodes dépressifs que j'ai eu depuis un bon moment.

J'ai voulu partager ma vie et mes épreuves pour aider mon prochain. Changer le monde à ma façon.

J'ai pris la décision de me pardonner.

J'ai décidé de me lancer en affaire, main dans la main avec mon ADM.


En 2020, je me suis choisi plus que jamais avec cette pandémie.

Et ça a fait du bien.


En 2021, je me donne le droit. Le droit de rire, de pleurer, de réussir et d'échouer.

Surtout, je me donne le droit d'être moi.


4. Kayssie

Avez-vous l’impression que le temps ne se ressent pas de la même façon que lorsque nous étions enfant?


Je me souviens que faire 1 heure 30 de route pour aller voir ma grand-mère me semblait interminable…je demandais à mes parents « Quand est-ce qu’on arrive? ». À l’inverse, une journée aux glissades d’eau se terminait beaucoup trop tôt, presque les larmes aux yeux… en demandant à mes parents « Quand est-ce qu’on y retourne? ».


Et pourtant aujourd’hui je me demande si je n’ai pas gaspillé trop de journées à me mettre dans des situations inconfortables…si je n’ai pas perdu trop d’énergie à ruminer, à regretter d’avoir agi, mais trop souvent de ne pas l’avoir fait.


Je nous souhaite de tout cœur un éveil de conscience un peu plus chaque jour. Il est important de constater ce qui nous définit, ce qui trace nos réussites, car il y a en a toujours, même si pour nous elles paraissent minuscules. La conscience, c’est parfois la souffrance, mais c’est aussi de devenir une meilleure version de nous. Elle sera un peu plus lumineuse, j’en suis convaincue.


5. Madison M.

Il y a eu du beau en 2020 malgré tout, voire même plein de magie.

Je pense, entre autres, à l'entrée officielle dans notre première maison, l'arrivée de notre pitou Happy, la reconnexion avec de belles personnes, sans oublier la découverte de d'autres. Et bien sûr, notre mariage!!!!


J'ai vécu de moins bons moments également. Somme toute, ils m'auront permis une meilleure connaissance de moi-même. Parce que j'ai appris à mes dépends que l'anxiété fera toujours partie de moi. Qu'il faut simplement apprendre à vivre en cohérence avec ses pensées. J'ai donc appris à cohabiter avec cette réalité, appris à accepter les journées plus grises sans me culpabiliser. Appris à accepter ma vulnérabilité. Appris à demander de l'aide lorsque j'en avais de besoin. Appris à accepter mes petites victoires au quotidien.


Pour 2021, je me souhaite plus de douceur envers moi-même, de mieux maîtriser l'art du lâcher-prise, et surtout, de me donner droit à l'erreur, à l'imperfection!


6. Mathieu

2020 par où commencer.. je vais débuter par dire «merci merci merci!» Merci pour les nombreuses nouvelles habitudes que j'ai instauré. Merci pour ces obstacles qui m'ont fait grandir. (cliché, je sais) Merci à mes objectifs qui m'ont amené à avoir une discipline. Comme tout le monde, il y a eu beaucoup de changements. Depuis le mois de mai, j'ai trouvé la force (moi qui déteste le froid ) et je n'ai pris aucune douche chaude depuis. Pourquoi? Métaphoriquement, c'est comme si j'avais une petite flamme en moi, et l'eau froide vient comme ajouter de l'huile sur le feu! J'ai aussi commencé à faire mon lit à tous les jours. Pourquoi? Je dors simplement mieux dans un lit fait, et cela m'amène à accomplir et réussir une première tâche dans ma journée, ce qui m'amène à vouloir en accomplir d'autres!



Voici le bilan de 6 de nos collaborateurs qui ont bien voulu se prêter au jeu. En espérant que leurs expériences auront un impact positif sur votre vie!


Encore bonne année 2021 !

42 vues0 commentaire

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon