• Andréa

STOP




Stop, arrête tout ce que tu fais en ce moment et écoute ce que j'ai à te dire. Tu te sens épuisé, désespéré ou à bout de souffle ? Tu as l'impression que le ciel va te tomber sur la tête ce soir ? Alors, lâche ton crayon, assieds-toi et lis les prochaines lignes. 

Prends quelques bouffées d'air et sens la fraîcheur entrer dans tes poumons et ressortir par tes narines. Sens la sensation d'être en vie, d'être ici et maintenant. Arrête le temps de quelques secondes ou de quelques minutes et prends le temps de respirer. Je sais qu'on te le dit souvent et parfois ça semble aussi banal que « respire et ça va aller » ou « calme-toi ». Parfois, ça nous rend plus en colère que ça nous aide et je comprends.


Totalement.


Tu sens que tu dérapes ? Que tu as envie de fuir au bout du monde, que tu as envie d'enfiler les shooters de vodka jusqu'à ne plus rien sentir à l'intérieur, que tu as envie d'hiberner pour l'année et de revenir lorsque le ciel se sera éclairci ?

Je comprends cette sensation, mais ne fais rien de tout cela, car ça ne t'aidera pas et tu le sais autant que moi. Ne le fais pas pour que ton chien continue d'avoir un maître exceptionnel et dévoué. Ne le fais pas pour ce futur bébé à la peau douce que tu pourras bercer pendant des heures. Ne le fais pas pour ce diplôme que tu vas décrocher un jour ou l'autre. Ne le fais pas pour pouvoir connaitre ce que c'est que de nager dans de l'eau turquoise et de te faire bronzer sur la plage.

Et si tu n'as plus de raisons, fais-le pour moi. Pour qu'on reste fort ensemble.


Tes pensées te font voir les choses comme un gros melon d'eau. Tu t'imagines déjà seul ayant perdu ton emploi, tes amis et n'ayant plus rien. Ce qui arrive réellement sera de la taille d'un raisin. Alors, ramène-toi au moment présent.


Dans le passé, qu'est-ce qui est vraiment arrivé dans une situation semblable ? Comment as-tu géré cette situation ? Tes pensées sont-elles irréalistes et teintées de tes émotions ? Est-ce que ça va vraiment arriver ?


Tu as probablement mille raisons de quitter, mais quelle est ta raison de rester ?


Si je quittais demain, je sais que les gens comprendraient pourquoi je suis partie, car ma vie avait complètement basculée. Mais je traîne cette petite raison de rester dans mon sac à main, partout où je vais. Je la chéris comme mon petit être humain et je la fais grandir et fleurir. Et un jour, cette raison atteindra sa maturité et fera naître des dizaines d'autres raisons.


C'est là que je pourrai me dire qu'il valait la peine de me centrer sur cette tache bleue dans mon océan autrefois noir.


- Si ton horizon tend à disparaître, donne-lui du soleil.












Andréa

229 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon