• Laurie

Ça existe, une relation amoureuse «normale»?

Mis à jour : sept. 5

Il y a peu de temps, je discutais avec mon amoureux des autres couples autour de nous. Bien évidemment, ça n'a pas pris trop de temps pour qu'on en vienne à parler de nous. Pas qu'on se comparait, non. Pas du tout même. Ça fait des lunes que j'ai compris que mes relations amoureuses n'étaient comparable en rien à celles des autres.


On en profitait seulement pour remarquer nos propres forces, notre travail immense des derniers mois et nos nettes améliorations. Mais tu me connais. Je ne me suis pas arrêtée à cette réflexion-là, moi. Alors que mon chum s'est reviré de bord sur l'oreiller pour plonger dans un profond sommeil, moi, j'ai poussé plus loin.


Comment ça, mes relations ne sont pas comparables? Pas que je veuille me comparer à tout prix. Je sais très bien que chaque couple est différent, de par son histoire, des deux personnes qui le composent et leur vision de l'amour. Sommes toute, il y a tout de même une définition générale de ce qu'est un couple. Mais je ne comprends pas. Pourquoi, moi la TPL, je ne peux pas y figurer?


En lisant sur le TPL, j'ai bien vu que les professionnels de la santé (psychologue, psychiatre, etc) nous mettaient dans une case à part, en terme de relation amoureuse. Quitte à me répéter, pourquoi? Dans les critères de mon diagnostic, je retrouve la magnifique phrase qui dit : sujet à des relations interpersonnelles instables. Et c'est vrai, je ne le nies pas. Mon couple a eu son lot de montagnes russes. Mais croyez-moi, pour être sexologue de formation et avoir longtemps travailler les relations amoureuses, pas besoin d'un diagnostic de TPL pour être instable en amour. Sans aucun jugement, j'ai vu des couples avec une base bien moins solide que la mienne. Et tous les deux étaient ce qu'on appelle des gens "normaux".



Pour tout vous dire, mon couple vous ressemble bien plus que vous ne le pensez. Moi aussi, ça me gosse que mon chum laisse traîner ses bas sales à côté du divan pis qu'il ne ramasse pas ses poils de barbes dans le lavabo après s'être rasé. Je suis aussi tannée de ramasser sa vaisselle sur le comptoir, à 2 pouces du lave-vaisselle, t'sais. Ça, c'est comme ses maudits boxers qui ne réussissent qu'à se rendre à environ 1 pied du fameux panier à linge.


Mais bien évidemment, moi aussi, j'adore lorsqu'il me joue dans les cheveux le soir, couchée sur ses cuisses, étendue sur le divan. J'aime aussi ses petites barres de chocolat surprises, pis ses gratteux qu'il m'offre en pensant qu'il va me rendre riche. J'adore lorsqu'il me complimente ou bien qu'il m'attaque avec des bisous dans le cou. Je tripe sur nos longues conversations, le soir, à propos de tout et de rien. Et je suis toujours épatée de voir à quel point on a des opinions semblables, malgré nos peu d'intérêts communs.


J'aime et je déteste les mêmes choses que tout le monde. Nos enjeux de couple sont plutôt standards. La seule différence, c'est au niveau des émotions que ma relation me procure. Elles sont ressenties de façon exponentielle. Si mon chum me fait plaisir, je suis heureuse à vouloir le crier sur tous les toits. Et quand je l'aperçois par la fenêtre, en faisant ma vaisselle, pis que je me dis que je le trouve dont beau, ben ça me prend jusque dans le cœur pis je peux pas m'empêcher de lui faire savoir à grands coups de je t'aime. Et malheureusement, ben quand il me fait chier, il m'arrive de déclarer officiellement la troisième guerre mondiale. Bon, ça fait un bail que je n'ai pas explosé. Mais chaque fois qu'il me fâche, c'est plus fort que moi, je sens mon coeur bouillir. Pis ça prend toujours des excuses (même s'il ne sait pas pourquoi il s'excuse) pour que ça passe.


Bon, il est vrai qu'il y a d'autres petites différences. Cependant, il ne s'agit seulement que de traits de personnalités que toute personne dite normale peut avoir, mais qui sont amplifiés chez moi. Je ne sais pas vraiment si ça existe, un couple normal. Mais si oui, j'aimerais déclarer haut et fort que tous les couples en font parti. Diagnostic ou pas.


Laurie.

769 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon