• Laurie

À toi qui doute de ce que tu vaux réellement

Mis à jour : sept. 5

J'ai envie de te parler à toi, le ou la TPL qui se dévalorise. J'ai envie de te dire que tu vaux la peine que tu te respectes. J'ai envie de te dire d'arrêter de te taper sur la tête et de te rabaisser. J'ai envie de te dire que c'est vraiment important que tu t'écoutes, toi pis ta petite voix intérieure.


Parce que je sais trop bien que lorsque quelque chose te dérange, te blesse, ou te fâche, tu réagis peut-être pas de la bonne façon. Je sais tellement que tu en as claqué des portes, que tu en a lancé des objets, pis que tu en as dit des insultes atrocement blessantes. Je sais aussi qu'après chaque crise, tu t'en es voulu sans bon sens. Je sais que si tu l'avais pu, tu serais disparu dans le plancher. Je sais que tu as eu honte de toi plus souvent qu'à ton tour.


Et je sais aussi qu'à chaque fois la situation s'est retournée contre toi. Qu'au bout du compte, c'est toi qui es allé s'excuser auprès des autres. C'est toi qui a pris tout le blâme, par honte oui, mais aussi par peur de te retrouver encore seule. Je sais qu'avec tout ça, tout le monde a perdu de vue l'élément déclencheur et on se souvient seulement de ta maudite crise.


Je veux vraiment pas que tu t'oublies la-dedans. Je veux que tu restes fort(e) pis que tu te rappelles de ce qui t'as mis hors de toi. Je veux que tu prennes deux minutes pour t'en souvenir et réfléchir un peu. Pourquoi as-tu été blessé(e), fâché(e), chamboulé(e) de la situation? C'est ça l'important. C'est ça, l'essentiel à se souvenir. T'es loin d'être fou/folle, tu sais. Tu as tes croyances, tes valeurs et tes principes. Pis c'est super important de les respecter.


Peut-être que ta crise a pas lieu d'être, mais dit toi qu'aucune crise n'a lieu d'être. Certes, on ne réagit pas de la bonne façon. Et c'est un travail qu'on devra entreprendre, apprendre à se contrôler émotionnellement. Mais ça veut pas dire que ce qui vient de se passer, c'est correct. Si ça t'as mis dans cet état, c'est que tu dois te poser quelques questions. À savoir, es-tu vraiment bien avec ce qui se passe? Es-tu en train de trépasser certaines de tes limites?


Tu peux t'excuser d'avoir réagi trop fort. C'est une belle preuve de maturité émotionnelle. Mais ne passe pas sous silence ce qui vient de te faire réagir. Parce qu'à force «d'oublier» et de prendre le blâme, tu vas te rendre compte que les gens ne changeront rien de leur côté et que tes crises vont revenir continuellement.


N'aie pas peur de tenir ton bout. Tu vaux la peine d'être respecté. Tu vaux la peine d'être estimé. Tu vaux la peine d'être aimé. Et tout ça, ça commence par toi.


Qui que tu sois, moi je te trouve beau/belle dans ta démesure. Pis je t'aime!


Laurie.

3,859 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon