• Mathieu

À la prochaine fois

Mis à jour : août 31

C'est ce que je me suis dit, la dernière fois que la dépression a voulu s'inviter dans ma vie. Et ça, c'était le premier lundi de février dernier. J'ai encore de la difficulté à comprendre pourquoi c'est arrivé, car pourtant, le soir d'avant, c'était le Super Bowl. J'avais eu une super belle soirée qui sortait de l'ordinaire. Au matin, je me réveille avec aucun feeling, aucune pensée, aucune émotion. Rien, rien, rien. Le vide complet. Sur le coup, je me suis mis à prendre conscience de ce qui ce passait. Je ne me considère pas comme vide, j'ai des projets, j'ai des ci, j'ai des ça. Ma vie n'a jamais mieux été. Le vide... Non, ce n'est pas moi! Juste le fait de penser était difficile. Je devais me forcer, mais je l'ai fait. Je me suis suis rappelé que, le soir même, j'avais quelque chose de prévu. Ensuite, j'ai commencé à me prévoir d'autres trucs à faire pour le reste de ma semaine. Pourquoi j'ai fait ça ? Parce que la dernière fois que ça m'était arrivé de me sentir comme ça, de m'être concentré sur des projets, de m'être tenu occupé, ça m'avait vraiment beaucoup aidé.

Je n'avais pas méditer depuis quelque temps, alors c'est ce que j'ai fait. Un petit 20 minutes qui m'a fait beaucoup de bien. J'ai pu ressentir à nouveau des sensations dans mon corps, ce qui est le but de la méditation "Vipassana". (Pour les curieux, voici un lien pour en savoir plus).


Photo de Moodywalk sur Unsplash

L'heure d'aller au boulot est arrivée. Je me sentais mieux, mais pas encore à 100%. Surprise! Arrivé au bureau, j'aperçois un de mes meilleurs amis. Je lui fais par de ma situation matinale, ce que je n'aurai jamais fait 1 an plutôt, par honte! Bref, en un avant-midi, j'ai réussi à me guérir! Je dis ça très humblement. Si je retournais 1 an en arrière, ça m'avait pris environ 4 semaines avant de voir la lumière au bout du tunnel! Rien n'arrive pour rien. Après ces 4 dures semaines, beaucoup de choix s'en sont suivis et ils ont changé ma vie. Le premier changement majeur a été d'arrêter de travailler. J'ai énormément de gratitude envers tout ce que j'ai appris financièrement par le passé. Ça m'a permis de pouvoir vivre sans revenu pendant plus de 7 mois. Je suis conscient que très très peu de personnes peuvent se permettre de faire ça. Trop de dettes, de factures, de charges et responsabilités financière. Mais je suis également conscient que c'est justement cette spirale infernale qui nous amène au bout du rouleau. J'aimerais aider tout le monde, dans la mesure du possible, donc je vous laisse avec ce message. Sachez que par le passé, je me trouvais faible de souffrir de dépression. Si c'est votre cas aussi, prenez conscience que c'est tout l'inverse. Ce que je vois, ce sont des gens forts, qui veulent se sortir de ce cercle vicieux. Des gens qui étouffent dans un emploi qui ne représente pas leurs valeurs, mais qui continuent d'endurer un mal-être, ce qui les rend malheureux.


Écoutez les signaux que votre corps vous envoie. Car si on ne change rien, un jours, le corps et l'esprit ne voudront plus suivre. On n'est pas faible, au contraire, on est fort. Fort d'avoir endurer ce mal-être jour après jour après jour! Mathieu.

129 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon