• Laurie

À la petite moi

Mis à jour : sept. 4

Ma très chère Laurie adolescente,


J'avais envie d'essayer l'exercice tant reconnu et de te parler. Ça m'a toujours semblé un peu futile, puisqu'il est beaucoup trop tard pour que mes mots ne puissent changer quoi que ce soit à ton parcours. Mais s'ils avaient un impact sur la suite? S'ils pouvaient te rassurer quant à ton avenir?


Alors voilà, je me lance.


Bon, capote pas, mais à 30 ans, tu vas retourner vivre dans le sous-sol de tes parents, tu seras célibataire et bien loin d'avoir tes propres enfants. Je sais que ce n'est pas du tout ce que tu t'imaginais. Je sais que tu rêves du prince charmant, de tes 3 beaux enfants, d'une petite maison bien chaleureuse, d'un travail " 9 à 5". Bref, tu veux quelque chose qui s'apparente au modèle de vie que la société nous impose fortement. Pis dans ton petit cœur, tu penses sincèrement que c'est ce que tu désires. Mais à 30 ans, tu vas découvrir qui tu es réellement. Tu vas réaliser que tu n'es pas faite pour ça. Du moins, pas exactement. Tu vas comprendre quelles sont tes forces, mais aussi tes faiblesses. Et tu vas saisir l'importance d'adapter tes plans de vie à ta personnalité.


Qu'est-ce que ça va donner ? Tu n'en as aucune idée. Tout ce que tu sais, c'est qu'à partir de maintenant, tu vas sortir du moule. Et tu n'auras plus peur. Du moins, pas comme tu as peur du haut de tes 16 ans. L'opinion et le regard des autres seront beaucoup moins importants que ton propre bonheur. Tu comprendras que la réussite ne se résume pas à une immense maison, de nombreux enfants, un gros salaire, un chalet pis un bateau. C'est peut-être la définition de certains, mais ce n'est définitivement pas la tienne. Ta réussite à toi, ce sera d'être heureuse simplement et de trouver ton propre bonheur. Probablement là où les autres ne le verront pas.


Mais c'est correct comme ça. Tu sais pertinemment que tes amies proches et ta famille finiront par comprendre ces changements quand ils apercevront sur ton visage tes rides de bonheur. Tu n'auras plus peur de les perdre comme tu as peur en ce moment. Je sais que des amies, et même des adultes, t'ont laissée tomber et que ça t'a fait ben mal. Mais rassure-toi, les humains qui sont restés auprès de toi et qui sont encore présent aujourd'hui sont ceux qui en valaient la peine.


Pis je veux que tu saches aussi que chaque personne qui t'aura abandonnée se sera malheureusement enfuit avec une partie de toi. Ils auront pris un bout de ta chair, de ton cœur, et plus souvent qu'autrement, ils auront réduit en miettes ton orgueil. Mais qu'ils te marchent dessus, te réduisent à néant ou te brises en 1000 morceaux, rappelle-toi que tu pourras toujours crier. On est tous qu'une seule voix parmi des millions, mais personne ne pourra jamais ne nous l'enlever, cette voix-là.


Je sais qu'en ce moment, tu me regardes, perplexe. Et tu te dis que tu n'y arriveras pas. Que cette nouvelle vie te fait peur et que tu ne tiens pas à te rendre jusque là. Mais détrompe toi. Ta nouvelle vie, c'est la plus belle de toutes les vies possibles pour toi. Tu as raison, le chemin pour t'y rendre sera parsemé d'embûches, de défis de taille et surtout, d'immenses peines. Mais chaque fois, je serai là, quelque part dans ton cœur et dans ta tête, et je te bercerai doucement dans mes bras pour calmer tes peurs et panser tes blessures. Si tu savais à quel point tu vas devenir une humaine extraordinaire, tu t'aimerais bien plus que ce que tu peux t'aimer en ce moment. Mais maintenant que je te l'ai dit et que tu le sais, commence dont à t'aimer plus. Tu en vaux tellement la peine.


Un jour, tu arrêteras de chercher le bonheur dans les bras d'un homme ou dans les yeux d'une amie. Et c'est ce jour-là que tu vas réaliser que ton bonheur était au creux de tes mains tout ce temps.


Tu détonneras des gens de ton entourage qui ont, pour la plupart, des petites vies rangées. Mais c'est ce qui te rendra unique, magnifique. Et c'est ce qui te permettra de briller autant que toutes les étoiles de la Voie Lactée.


Comme le disait si bien un tes personnages préférés de La galère : "J'aime bien mieux vivre une vie un peu fuckée, que de fucker ma vie au complet". (Dans ses mots là, ou à peu près.)


Et dorénavant, ce sera ton nouveau mantra.


Ta grande protectrice,

Laurie adulte.

200 vues

© 2019 par Une Tempête à la fois.

Tout droit réservé

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon